AccueilImmobilierLa maison bâtie par des époux peut n'appartenir qu'à un seul

La maison bâtie par des époux peut n'appartenir qu'à un seul

Lorsqu'un parent décédé occupait un logement HLM, ses descendants n'ont pas nécessairement droit à la transmission du bail.

Immobilier Publié le ,

La Cour de cassation rappelle qu'en plus des conditions posées par la loi pour les baux privés, il faut, pour reprendre le logement HLM du défunt, remplir certaines conditions, dont la condition d'adaptation du logement à la taille du ménage. Elle vient de rejeter la demande d'un fils qui voulait se maintenir dans le logement de cinq pièces de sa mère alors que, célibataire sans enfant, il ne prouvait pas que d'autres membres de la famille allaient y demeurer avec lui. Pour réclamer l'attribution du logement, il déclarait y vivre depuis plus d'un an, ce qui est une condition de transmission du bail. Mais pour les juges, cette condition n'est pas suffisante. Il faut aussi remplir les conditions de ressources et démontrer que le logement est adapté au nombre d'occupants. Ces conditions, avait dit la cour d'appel pour débouter ce justiciable, ne sont pas uniquement prévues dans l'intérêt des locataires, mais aussi des personnes qui pourraient bénéficier d'un logement HLM.

Cass. Civ 3, 19.9.2012, N° 984

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?