AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa loi Agec pousse les marques vers plus d’économie circulaire

La loi Agec pousse les marques vers plus d’économie circulaire

La marque d’équipement de sport nature Millet s’est associée à Barooders, première plateforme de vêtements et matériels de sport de seconde main, dans l’objectif de développer l’économie circulaire.
La loi Agec pousse les marques vers plus d’économie circulaire
© Millet

EntrepriseVie des entreprises Publié le , Ap REDACTION

Alors que la loi Anti-gaspillage et économie circulaire, dite Agec, vient d’entrer en application au début de l’année, Millet, fleuron français de l’industrie out-door, s’associe à Barooders. La marque proposera un bon d’achat de 20 € à utiliser dans ses magasins et sur leur site internet à tous les particuliers vendant un article de sa marque sur la plateforme de vente en ligne de produits de seconde main. Cette idée est portée par la volonté de la marque d’encourager une consommation plus responsable et durable, conformément à la loi Agec, qui vise à réduire le gaspillage et les déchets en obligeant notamment les entreprises à recycler ou réutiliser leurs invendus non-alimentaires. Cette loi entend orchestrer une transformation en profondeur du cycle de production et de l’économie. Plus concrètement, il s’agit de passer d’une économie linéaire à une économie circulaire, moins consommatrice en énergie et en ressources et donc moins polluante.

Barooders, la plateforme de revente de matériel sportif qui monte

Créée en 2021, la start-up souhaite réduire le gaspillage tout en démocratisant la pratique sportive en plein air en favorisant l’achat d'équipements de seconde main. Via sa plateforme, elle met en relation des particuliers et professionnels souhaitant acheter et revendre du matériel de sport de nature. Toutes les disciplines et toutes les meilleures marques sont couvertes : randonnée, ski, alpinisme, kitesurf, escalade etc.

Pour Edwige Michau, les équipements sportifs sont des produits extrêmement compatibles avec la seconde main : « Les équipements destinés aux activités en pleine
nature sont par essence conçus pour durer. Cependant, nous voulons aller plus loin et favoriser de nouvelles formes de consommation, à la fois plus accessibles et plus respectueuses de la planète. Millet est le partenaire idéal pour nous accompagner dans ce projet. ».

La plateforme se développe rapidement : seulement quatre mois après sa création, 20 000 produits étaient disponibles. Les produits proposés sont vendus avec des réductions allant de 30 à 80 % du prix du produit neuf. Les partenariats avec des marques de renommée internationale telles que Millet sont pour la jeune plateforme un excellent moyen de se faire connaître auprès des sportifs.

Pour cette dernière, il s’agit de répondre à ses engagements en matière d’environnement comme l’explique Frédéric Moreau, en charge du développement chez Millet : « Notre partenariat avec Barooders est une nouvelle étape importante dans notre engagement pour la lutte contre le gaspillage lié à la fin de vie des vêtements. Il s’inscrit dans la continuité de nos engagements en matière de durabilité que nous avons entamés depuis 2005 avec la mise en place d’un atelier de réparation totalement dédié, basé à Annecy-le-Vieux. ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?