AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa FNH réagit au plan de soutien du commerce de proximité

La FNH réagit au plan de soutien du commerce de proximité

La Fédération Nationale de l'Habillement (FNH) a réagit au plan de soutien que propose le Gouvernement pour le commerce de proximité, l'artisanat et les indépendants et soulevé le risque d'échec des mesures prévues.
La FNH réagit au plan de soutien du commerce de proximité
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

La FNH s'interroge sur la portée et les chances de réussite des mesures prévues le Gouvernement dans le cadre de son plan de soutien au commerce de proximité, à l'artisanat et aux indépendants. Eric Mertz, le président de la Fédération, souligne à ce titre les risques d'échec des propositions faites en l'état,en raison, notamment, de l'absence de plusieurs mesures essentielles à la survie des commerces indépendants dans le secteur de l'habillement.

TPE : un soutien insuffisant

La FNH relève l'absence de mesures capitales permettant la continuité de l'activité des TPE du commerce de proximité et de l'artisanat pour les 24 prochains mois, le maintien de l'emploi jusqu'au 31 décembre 2020, le recours possible à l'activité partielle avec une prise en charge à 100 % de l'indemnité d'activité partielle pour les heures non travaillées ou encore la prolongation du fonds de solidarité jusqu'à la fin de l'année 2020 et l'ouverture à 2 millions d'euros, la modification des conditions du Prêt Garanti par l'Etat, avec un report du différé de remboursement de 12 à 24 mois, de l'amortissement de 5 à 10 ans et l'intégration en quasi-fonds propres de l'entreprise.

Transformations numérique et énergétique, les grandes absentes

Par ailleurs, soulignant que seuls 22 % des commerces de l'habillement-textile ont entamé leur transformation numérique et sont dotés d'une gestion informatisée, la FNH déplore l'absence de mesures d'aides à l'investissement.

La transition énergétique, bien qu'essentielle à l'avenir des commerces de centres-villes, est un autre élément absent de ce plan de soutien, alors même que doivent être privilégiés les commerces modernes, moins énergivores et plus soucieux de l'environnement. Face à ce constat, la FNH a fait plusieurs propositions pour amorcer cette dynamique, complémentaire à la transformation numérique.

« La reprise est chaotique et des pans entiers de notre activité sont à la dérive. Je ne peux pas laisser l'Etat imaginer que nos chefs d'entreprises vont se lancer à corps perdus dans de nouveaux investissements sans la conviction du bien-fondé de ces transformations ni les soutiens dont ils ont besoin, que d'autres ont déjà obtenues par ailleurs », explique Eric Mertz.

« Il y a un fossé entre imaginer ce qui pourrait être fait et la réalité du terrain : les services de Bercy doivent entendre les arguments d'expertise que nous ne cessons de leur apporter afin d'éviter le énième plan dont les commerçants ne se saisiront pas : la reprise et la transformation de notre économie en dépendent », ajoute-t-il.

La Fédération a adressé à Bercy les éléments indispensables à la reprise de l'activité de son secteur, à la transformation numérique et énergétique des commerces et attend des réponses concrètes du ministère de l'Economie et des Finances.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

Journal du 02 septembre 2022

Journal du02 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?