Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La croissance ensemble en 2017

le - - Entreprise - Chiffre

La croissance ensemble en 2017

Par Charles-René Tandé, président de l'Institut français des experts-comptables et des commissaires aux comptes (IFEC).

Les médias ont tendance à entretenir le pessimisme ambiant en 2016. Certes, pour les experts-comptables, un long cycle de stagnation de leurs activités peut inciter à une forme de découragement, surtout avec des Pouvoirs publics qui s'évertuent à multiplier les obligations déclaratives de nos clients, nous enfermant de plus en plus dans des tâches sans valeur ajoutée. Or, il y a un énorme besoin d'accompagnement des TPE/PME à satisfaire. Pour la profession, un marché évalué à 5.5 milliards d'euros. Nous pouvons inverser le cours de l'histoire en nous réappropriant notre capacité à influencer notre environnement, notamment nos tutelles avec lesquelles nous devons co-construire notre avenir d'égal à égal.

Parmi les urgences, développer un plan de compétences pour satisfaire un immense besoin de conseil chez nos clients, ce qui signifie notamment d'agir sur notre diplôme.

Cap sur les missions de conseil

Les cabinets d'expertise comptable ont dû faire face depuis ces dernières années à une stagnation de leur chiffre d'affaires, voire de baisse pour les petits cabinets. Avoir pour seul horizon cette tendance morose n'est pas envisageable, de même qu'il n'est pas possible d'être uniquement centré sur le déclaratif fiscal et social. Ce modèle économique de la profession comptable a connu ses limites, puisque cela a provoqué un effritement des marges suite à une augmentation sans précédent du déclaratif.

Notre cœur de métier, c'est de satisfaire les besoins d'accompagnement de toutes sortes des décideurs économiques et financiers.

Or, nos clients vont traverser une période de bouleversements économiques sans précédent nécessitant des besoins de conseil pluridisciplinaires.

À nous de répondre présent en leur proposant des missions à valeur ajoutée : conseil en système d'information, diagnostic stratégique & amélioration des performances, maîtrise des risques, etc.

Il s'agit d'un marché évalué à 5.5 milliards d'euros (Source Étude « L'activité des cabinets comptables et les opportunités sur le marché du conseil », réalisée par le cabinet Xerfi à la demande de l'IFEC). La résilience et la performance de nos clients dépendront de notre capacité à les accompagner dans de multiples domaines.

Notre profession, ce sont trois grandes activités :

• le déclaratif fiscal et social,

• l'audit,

• le conseil.

Elles reposent sur notre capacité à traiter des données qualitatives et quantitatives selon différents process. Dans un monde où la « data » est la clé de voûte, ce savoir-faire est notre sésame. L'expertise comptable nous donne accès à un nombre fantastique de missions non réglementées.

Restaurer notre capacité d'influence sur nos tutelles

Comme dans le sport, nous avons la possibilité d'avoir un jeu offensif ou défensif. Ces dernières années nous avons eu tendance à subir l'influence de nos tutelles. Il est nécessaire de mettre en place un lobbying concerté OEC, CNCC, Syndicats et toutes les parties prenantes afin d'augmenter notre capacité à agir sur tous les centres de décision.

Une des priorités est d'agir pour adapter notre portefeuille de compétences aux besoins du marché :

• agir au niveau du diplôme,

• agir pour la mise en place avec les universités et écoles de formation qualifiantes permettant d'être reconnus comme des spécialistes : spécialistes du système d'information dans la PME, spécialistes du diagnostic stratégique, spécialistes de l'organisation, etc.

Un plan ambitieux de développement des compétences

Nous devons être reconnus comme des sachants dans un certain nombre de domaines et nous devons reconquérir notre place de premier conseil de France. Notre formation initiale et notre déontologie sont les deux premiers étages de la fusée mais il faut en ajouter un troisième pour jouer pleinement notre rôle de conseil : c'est celui des formations spécialisées, qualifiantes, délivrées dans les universités et les écoles et dans les domaines essentiels pour favoriser la performance de nos clients. C'est le seul moyen d'éviter l'uberisation de notre métier.

Il est vraisemblable que nous avons laissé la chaise libre aux consultants qui ont envahi nos clients, accaparés par les tâches administratives et déclaratives.

Ce développement des compétences doit s'accompagner de la reconnaissance de nos spécialités, pour attirer des nouveaux talents et de nouvelles générations mais aussi de mieux rendre visible la diversité de nos missions auprès du marché.

Dans un monde hyper communiquant et hyper connecté, il est vital d'autoriser chaque cabinet à valoriser les spécialisations du domaine non réglementé.

Un investissement numérique massif pour un environnement sécurisé

Pour retrouver de nouvelles marges de manœuvre dans nos métiers, il faut s'appuyer sur le numérique afin de pouvoir mobiliser les énergies au sein des cabinets sur des missions à valeur ajoutée. Les institutions doivent accompagner les cabinets dans la transformation numérique. La profession doit assurer un environnement sécurisé à tous les professionnels.

Aujourd'hui, compte tenu des évolutions, nous devons permettre à tous de pouvoir garder la maîtrise et la protection des données sans prendre le risque d'être soumis aux contingences extérieures.

Ce n'est pas le rôle de l'institution de remplacer les prestataires informatiques. Mais il est du devoir de l'institution, dans le cadre de ses prérogatives, d'assurer la sécurité des données vis-à-vis de notre marché et de notre environnement.

La croissance, c'est ensemble avec tous les cabinets quelle que soit leur taille, ensemble avec toutes les institutions de la profession, nos clients et nos tutelles qui doivent être de véritables partenaires. La dynamique participative et territoriale de notre profession est l'une de ses forces.

Il s'agit maintenant de la mobiliser pour inverser le cours de l'histoire et agir sur le développement de nos activités, au service de l'économie.




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer