AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa crise sanitaire accélère la digitalisation des TPE-PME

La crise sanitaire accélère la digitalisation des TPE-PME

La pandémie de la Covid-19 précipite les petites entreprises vers le numérique. La web conférence organisée par l'Association des journalistes PME (AJPME) a analysé cette évolution.
La crise sanitaire accélère la digitalisation des TPE-PME
© DR - William Koeberlé

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Une véritable prise de conscience. Pour les petits entrepreneurs et les artisans, la transformation digitale de leurs entreprises est devenue une réalité. Les experts réunis par l'AJPME le constatent : avec la crise sanitaire, l'omnicanalité est devenue la norme.

Qui aurait pu prédire ce changement de paradigme, quand, en 2019, un rapport du Sénat, consacré à l'accompagnement de la transition numérique des PME, pointait le retard pris par la France dans ce domaine ? Président du conseil du commerce de France et de la Fédération française de la parfumerie sélective, William Koeberlé confirme cette nouvelle appétence pour le digital : « Avant, dans mon secteur de la parfumerie sélective, les ventes en ligne représentaient 10 % du chiffre d'affaire. Aujourd'hui, la clientèle va d'abord sur le net avant de se rendre en magasin. Lors du deuxième confinement, cette relation numérique avec les clients a été renforcée. »

Un sentiment partagé par Olivia Doussat, responsable d'une crémerie-fromagerie à Nogent-sur-Marne (Val de Marne) : « Le digital permet de tisser un autre lien avec ses clients et de développer une communauté. Quand j'ai ouvert mon magasin en 2016, j'ai intégré le numérique dans mon business plan en créant un site vitrine et des comptes sur les réseaux sociaux. » Soutenue par la Chambre de commerce et d'industrie du Val de Marne et présente sur les plateformes locales, l'entrepreneuse a surtout surfé sur la vague du « Click and Collect ».

En tant que coordinateur régional du numérique à la Chambre de commerce et d'industrie de Paris-Ile-de-France, Maxime Garreta salue ce genre d'initiative : « Il y a d'abord eu un travail de sensibilisation et d'information, car certains ne voyaient pas l'intérêt de passer au numérique. » Compte sur « Google my business », places de marché digitales et chèque numérique de la Région (1 500 euros maximum) : autant d'outils qui permettent de gagner en visibilité et en notoriété. « Les entreprises doivent prendre en compte les usages de leurs clients et s'y adapter », ajoute Maxime Garreta, qui encourage ses clients à se frayer un chemin au milieu des plateformes géantes du type Amazon.

Conseillant 240 000 entreprises artisanales franciliennes, la chambre des métiers et de l'artisanat d'Île-de-France est également au cœur de cette transformation digitale. « Six artisans sur dix utilisent internet, confirme Samuel Cucherousset, directeur régional du développement économique. On fait du sur-mesure pour chaque secteur d'activité. » Chez les TPE-PME, la révolution digitale est en marche.


Samuel Cucherousset

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?