Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

La CPME Paris IDF demande l'association des TPE-PME à la campagne vaccinale

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

La CPME Paris IDF demande l'association des TPE-PME à la campagne vaccinale
@ DR

L'organisation patronale régionale « soutient la prolongation des restrictions et se félicite de celle des aides ». Elle demande « à être associée à la campagne vaccinale régionale ».

Au terme de la conférence de presse du Premier ministre et du ministre de la Santé sur l'évolution de l'épidémie de la Covid-19, la conduite de la campagne vaccinale et la mise à jour des restrictions, la CPME Paris Île-de-France soutient de façon responsable la prolongation des mesures restrictives prises pour limiter la propagation de la Covid-19, tout en se félicitant de la prolongation des dispositifs d'aide décidée concomitamment.

Alors que l'Île-de-France et Paris souffrent tout particulièrement des conséquences économiques de la crise sanitaire, du fait de l'internationalisation de leur économie et de la forte dépendance de leurs emplois au tourisme, à l'événementiel et à la culture.

Selon les chiffres du Crocis, publiés le 5 janvier, les entreprises franciliennes ont perdu en moyenne 10,8 % de chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de 2020 ; les entreprises parisiennes -15 % ; en 2020. Par ailleurs, la région a perdu 95 000 emplois et le taux de chômage a augmenté de 1,2 point à 8,3%. Chaque semaine de retard dans le plein redémarrage de l'activité coûte environ 700 millions d'euros à l'économie francilienne.

Pour Bernard Cohen-Hadad, président de la CPME Paris Île-de-France, « le vaccin est donc bon pour la santé et pour l'économie ! Un enjeu de compétitivité existe puisque la vitesse de la campagne de vaccination conditionne celle de la reprise économique ».

C'est pourquoi l'organisation patronal demande à ce que les TPE-PME franciliennes soient associées à la réussite de la campagne vaccinale en leur permettant de proposer à leurs collaborateurs de se faire vacciner, par exemple via la médecine du travail, et souhaite que la Région Île-de-France et la Ville de Paris puissent organiser des campagnes de vaccination et disposer de doses en fonction de leurs besoins et demandes.

Au moment où la crise sanitaire va durement impacter les emplois, après avoir impacté l'activité, avec une vague de plans sociaux et de licenciements, la CPME Paris Île-de-France renouvelle enfin son appel aux Pouvoirs publics pour maintenir les aides dans la durée, territorialiser davantage la stratégie sanitaire, assouplir l'ouverture des commerces le dimanche et réunir les conditions d'un dialogue social “HQE” pour “à Haute Qualité d'Echanges”.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer