AccueilImmobilierLa Chambre des Propriétaires quitte l'UNPI

La Chambre des Propriétaires quitte l'UNPI

La Chambre des propriétaires vient de démissionner de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Cette dernière a vocation à regrouper l'ensemble des Chambres de propriétaires immobiliers et de les défendre auprès des Pouvoirs publics. Mais, depuis plusieurs années, les deux entités rencontraient de sérieuses divergences.
La Chambre des Propriétaires quitte l'UNPI
Denys Brunel - Chambre des propriétaires

Immobilier Publié le ,

La réforme annoncée des baux d’habitation dans le cadre de la loi ALUR et, plus particulièrement, le projet de garantie universelle des loyers (GUL) a parachevé le désaccord, la Chambre des propriétaires se retrouvant souvent seule à combattre ce texte résolument défavorable aux propriétaires. Forte de ses 12 000 adhérents à la tête de 120 000 biens, la Chambre des propriétaires a donc décidé de ne plus faire partie de l’UNPI. Son indépendance retrouvée, elle entend poursuivre son expansion au-delà du grand bassin parisien.

La Chambre des propriétaires, pour qui la garantie universelle des loyers est une hérésie, invite le Gouvernement et le législateur à abandonner leur projet inspiré par l’idéologie pour un autre, de bon sens et plus en phase avec les finances de l’Etat : une garantie limitée aux « accidents de la vie » (chômage, incapacité, maladie grave, séparation avec le conjoint) dont le coût serait partagé entre le propriétaire et le locataire.

Pour Denys Brunel, Président de la Chambre des Propriétaires, « cette assurance, obligatoire (comme pour l’assurance auto) serait proposée par les assureurs professionnels, le bailleur conservant le libre choix de son assureur. Elle devrait permettre de régler 50 % des cas de difficulté de paiement des loyers. Les autres cas relèveraient de l’assurance facultative. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?