AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisLa capitale compte 18 648 logements “durablement vacants”

Logements La capitale compte 18 648 logements “durablement vacants”

Selon le fichier Lovac, mis à disposition des collectivités territoriales par l’État afin de lutter contre les logements vacants, 18 648 logements parisiens seraient inoccupés depuis plus de deux ans.
La capitale compte 18 648 logements “durablement vacants”
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Le Gouvernement a récemment mis à disposition, dans le cadre de son plan de lutte contre les logements vacants, le fichier “Lovac”. Ce dernier comporte plusieurs données concernant le nombre de logements vides depuis de nombreux mois dans la capitale. Le résultat est impressionnant : 1,3 % des logements parisiens, soit 18 648, sont vacants depuis plus de deux ans. Si ces logements sont répartis sur l’ensemble du territoire parisien, on observe tout de même une sur-représentation dans le quartier central des affaires, notamment dans les 6e, 7e, et 8e arrondissements de Paris. Dans ces quartiers, le taux de logements désertés depuis plus de deux ans est supérieur à 2 %.

A l’inverse, les quartiers du Nord-Est de la capitale sont moins concernés par la vacance de longue durée. Le 20e arrondissement est celui où il y a le moins de logements vides avec un taux de 0,7%. Dans la grande majorité des cas, on ne retrouve qu’un seul logement inoccupé par immeuble. Les 18 648 logements sont répartis dans 11 197 immeubles. Dans 23 % des cas, on compte seulement deux ou trois logements vacants par immeuble (2625 adresses).  Le recensement des logements vacants a été modifié pour être plus précis. Il s’effectue désormais grâce au croisement des fichiers 1767Biscom et des fichiers fonciers. La combinaison de ces deux ressources de données permet une plus grande précision dans le recensement. Les données collectées permettent aux collectivités de caractériser les logements vacants de manière plus fine afin de faciliter la prise de contact avec les propriétaires.

17,4 % de logements parisiens inoccupés

Par ailleurs, rappelons qu’à ces logements vacants s’ajoutent d’autres logements inoccupés selon les dénominations de l’Insee, c’est-à-dire des logements qui ne sont pas la résidence principale de ménages. Il s’agit des résidences secondaires et des locations saisonnières. Au total, les logements inoccupés représentent 17,4 % du parc parisien. Le recensement des logements vacants doit également permettre leur rénovation énergétique car la première cause de vacances durable est le besoin en travaux. La remise sur le marché de logements durablement vacants passe par leur rénovation et l’amélioration de leur performance énergétique.

Afin de lutter contre la vacance des logements, le Gouvernement a mis en place un plan d’action articulé en cinq axes clés.
- Outiller les collectivités dans le repérage, la caractérisation et le suivi de logements vacants.
- Recenser, valoriser et diffuser l’ensemble des outils de lutte contre la vacance des logements.
- Favoriser la mobilisation d’autres formes de logements et locaux vacants (parc social, transformation de bureaux en logements).
- Mobiliser les logements vacants pour mieux répondre aux différentes initiatives portées par le Gouvernement en matière de logement.
Déployer de manière accélérée le Plan sur un échantillon de territoires

En France, 1,1 million de logements sont vacants depuis au moins deux ans, dont 300 000 en zone tendue.

 

 

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?