AccueilImmobilierLa Capeb craint la perte de près de 40 000 emplois d'ici 2014

La Capeb craint la perte de près de 40 000 emplois d'ici 2014

La Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) met en garde contre le risque d'une suppression de près de 40 000 emplois d'ici 2014 dans ce secteur, à la suite notamment du relèvement du taux de TVA le concernant.
La Capeb craint la perte de près de 40 000 emplois d'ici 2014

Immobilier Publié le ,

"Tout le monde connaît l'adage : « Quand le bâtiment va, tout va ». Là, ça ne va plus du tout. Le bâtiment souffre de la crise. Le risque ? Un effet boule de neige qui impacterait toute l'économie", affirme Patrick Liébus, le président de Capeb. Pour M. Liébus, "avec le doublement du taux de TVA en deux ans (de 2012 à 2014, ndlr), l'artisanat du bâtiment accuse un nouveau coup dur alors que les perspectives pour les prochaines années étaient déjà particulièrement mauvaises". L'année 2012 se soldera par une baisse d'activité de 1 %. Les prévisions pour 2013 annoncent une baisse d'activité comprise entre 2,5 % et 3 %.

La Capeb prévoit donc la perte de 20 000 emplois dans le bâtiment en 2013 et de 16 000 à 18 000 emplois dans la filière en 2014, à la suite de la décision d'un relèvement du taux de TVA à 10 % en 2014 pour les travaux de rénovation. "Ce relèvement, décidé sans aucune concertation avec la filière du bâtiment, aura un lourd impact sur l'activité : une baisse de près de 2 % est envisagée rien que pour 2014. Autre conséquence : l'écart se creuse entre les régimes des artisans du bâtiment et des auto-entrepreneurs, qui bénéficient toujours de la franchise de TVA", affirme la Capeb.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?