AccueilEntrepriseVie des entreprisesLa Caisse des dépôts et la Commission européenne s’associent pour le verdissement des transports

La Caisse des dépôts et la Commission européenne s’associent pour le verdissement des transports

Un accord entre ces deux institutions a été signé. Il permet à la Caisse des dépôts de faciliter le financement de la décarbonation du secteur des transports en France.
La Caisse des dépôts et la Commission européenne s’associent pour le verdissement des transports
© DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Dans le cadre du volet transport du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe, qui favorise le développement des infrastructures européennes d’intérêt commun, la Commission européenne a lancé, le 16 septembre 2021, un appel à projets dédié aux infrastructures d’approvisionnement en carburants alternatifs, “l’Alternative Fuels Infrastructure Facility”. Cet appel à projets est destiné à faciliter le financement des bornes de recharges et des stations d’approvisionnement en hydrogène sur le réseau routier mais également fluvial et maritime ainsi que celui de la décarbonation du secteur des transports en France.

A travers cet accord, la Commission européenne reconnaît la Caisse des dépôts comme un partenaire. Ainsi, les porteurs de projets qui bénéficieront d’aides de cette dernière pourront également solliciter la Commission européenne des transports, qui demeure souveraine dans l’octroi de la subvention, pour obtenir une aide supplémentaire.

Une enveloppe de plus d’un milliard d’euros

La Caisse des Dépôts apporte en priorité son soutien aux collectivités et aux entreprises du transport titulaires de délégation de service public. La transition énergétique est l’une des priorités de la Caisse des Dépôts au travers de son plan de relance. Cet appel à projets, doté d’une enveloppe de 1,2 milliard d’euros de subventions sur l’ensemble des états membres, sera déployé sur une période de trois ans. Il s’inscrit dans la continuité de l’appel à projets “CEF – Transport – Blending Facility” (2019-2021) visant le développement des carburants alternatifs et l’harmonisation de la signalisation ferroviaire.

Laurent Zylberberg, directeur des relations institutionnelles, internationales et européennes à la Caisse des dépôts, se félicite de cet accord : « Il n’y a pas d’enjeu plus important aujourd’hui que tout faire pour assurer une transition écologique et énergétique de nos économies », a-t-il affirmé. Même enthousiasme du côté de la Commission européenne des transports où Herald Rujiters, directeur investissement, transport innovant et durable de la Direction générale mobilité et transports a déclaré : « Le Pacte Vert européen appelle à une augmentation de la production et du déploiement de carburants alternatifs durables pour le transport. Notre stratégie de mobilité intelligente et durable vise le déploiement d’un million de points de recharge d'ici 2025 et 3,5 millions d'ici 2030. ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?