AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLa Bellevilloise, une entreprise inclusive soutenue par l'État

La Bellevilloise, une entreprise inclusive soutenue par l'État

Marc Guillaume, préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris, a rencontré les équipes de la Bellevilloise, dans le 20e ardt, et des jeunes employés bénéficiant des “emplois francs +”. Dans le cadre du plan France Relance, l'insertion sur le marché du travail des personnes en situation de handicap et des jeunes sont des priorités pour l'État.
La Bellevilloise, une entreprise inclusive soutenue par l'État

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

La Bellevilloise, gérée par la société Oriza, appartenant au groupe Cultplace, est un lieu de vie emblématique de la vie sociale et culturelle parisienne. Grâce aux mesures de soutien aux acteurs économiques notamment l'activité partielle, l'entreprise est parvenue à maintenir en emploi ses 40 salariés pendant la crise sanitaire. Ces derniers ont également pu bénéficier de formations grâce au FNE – rebond. Elle s'engage désormais vers l'avenir et embauche notamment des jeunes et des personnes en situation de handicap. Pour l'accompagner, différents dispositifs existent, comme le dispositif “emploi francs +” et l'aide à l'embauche de travailleurs handicapés.

L'embauche et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap est au cœur de l'action de l'État. Pour y parvenir, plusieurs aides ont été mises en place dans le cadre du plan France Relance :
- L'aide à l'embauche de travailleurs handicapés
Cette aide s'adresse aux entreprises et aux associations qui recrutent, entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, un travailleur handicapé. Elle n'est soumise à aucune condition d'âge. Le montant de l'aide s'élève à 4000 euros.
- L'aide exceptionnelle à l'alternance
Cette aide s'adresse aux entreprises et associations qui recrutent, entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, un apprenti reconnu travailleur handicapé sans limite d'âge, pour préparer un diplôme dont le niveau peut aller du CAP au Master 2. Le montant de l'aide s'élève à 5000 euros pour une personne de moins de 18 ans et à 8000 euros pour une personne majeure. Ces aides permettent de financer quasiment intégralement le salaire des salariés durant la première année de leur contrat.

Pour aider les jeunes qui arrivent sur le marché du travail mais aussi ceux qui sont aujourd'hui sans activité ou formation, l'Etat mobilise un budget de 6,7 milliards d'euros au niveau national. Le plan “1jeune-1solution”, lancé le 23 juillet, offre une solution à chaque jeune. Il mobilise pour cela plusieurs leviers : aides à l'embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté, apprentissage, etc., afin de répondre à toutes les situations. L'objectif est de ne laisser personne sur le bord de la route. Par exemple, plus de 57 000 jeunes franciliens se sont engagés dans un parcours contractualisé d'accompagnement vers l'emploi et l'autonomie (PACEA) auprès des missions locales, 12 000 jeunes bénéficient de la garantie jeune et 16 000 suivent un parcours d'accompagnement intensif des jeunes (AIJ) auprès de Pôle Emploi.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

Journal du 15 juillet 2022

Journal du15 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?