Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

L'OACI publie ses recommandations sanitaires pour relancer le secteur du transport aérien

le - - Entreprise - Vie des entreprises

L'OACI publie ses recommandations sanitaires pour relancer le secteur du transport aérien
@ DR

A la veille de la reprise progressive du trafic aérien, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) vient de publier plusieurs recommandations sanitaires à destination du transport aérien, afin de relancer ce secteur, particulièrement impacté par la crise.

Un guide de bonnes pratiques a été publié par l'OACI, suite à un rapport d'une agence de l'ONU, basée à Montréal formulant plusieurs propositions pour relancer progressivement et durablement le secteur aérien.

Les Etats, aéroports et compagnies aériennes sont appelées à suivre les mesures qui seront fixées, après harmonisation, au niveau régional et international. L'objectif est de reprendre une activité garantissant la sécurité des passagers et des personnels dans les aéroports comme à bord des appareils.

Principales mesures « sans contact »

Le guide de l'OACI propose que les voyageurs présentent, à leur arrivée à l'aéroport, une attestation de santé et se soumettent à un contrôle de leur température.

Si l'enregistrement en ligne doit être privilégié, le passage aux portes de contrôle de sécurité doit être aménagé afin de limiter les contacts physiques et l'attroupement dans les files d'attente. Il est également conseillé de privilégier les cartes d'embarquement électroniques et, plus généralement, d'utiliser toutes les technologies sans contacts possibles.

Par ailleurs, le port du masque doit être obligatoire à l'intérieur des terminaux, de même que le respect d'une distance d'au moins un mètre, également à bord des avions.

A bord, il est conseillé de restreindre les déplacements et d'éviter les files d'attente devant les toilettes. Toutefois, l'OACI ne suggère pas de condamner un siège sur deux pour assurer cette distanciation physique. En revanche, en fonction du taux de remplissage de l'avion, l'Organisation demande à ce que les voyageurs soient éloignés le plus possible.

L'avion devra être désinfecté régulièrement et la nourriture servie à bord, pré-emballée. La distribution de journaux sera interdite.

Enfin, à l'arrivée, un nouvelle prise de température devra être effectuée.

Un large consensus

Si ces bonnes pratiques n'ont pas de caractère obligatoire, elles ont fait consensus auprès des différents Etats. Ces mesures leur donneront « une autorité qui fera référence mondiale, pour la première fois sur ce sujet depuis la crise du Covid-19 », comme l'explique Philippe Bertoux, représentant de la France au Conseil de l'OACI, ajoutant que « ces mesures faciliteront une reprise sûre et durable du transport aérien, ceci à travers un partenariat étroit entre les secteurs de l'aviation et de la santé qu'illustre la participation active de l'OMS à nos travaux de réglementation ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer