Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

L'investissement participatif se réinvente en France

le - - Entreprise - Vie des entreprises

L'investissement participatif  se réinvente en France
© DR

KPMG et Financement Participatif France viennent de publier l'édition de 2018 du baromètre du crowdfunding en France. Les levées de fonds en royalties ont augmenté de 140 % entre 2017 et 2018.

Selon ce dernier baromètre, la croissance du crowdfunding se confirme, avec +20 % de fonds collectés en 2018. L'investissement continue en revanche de reculer (-19 %). Cette baisse se fait sentir essentiellement dans l'investissement en capital ou crowdequity, qui souffre de la suppression des incitations fiscales liées à l'ISF et d'un report de l'investissement des particuliers vers le prêt, qui est à + 40 % en 2018.

Un autre fait marquant de ce baromètre : les montants collectés par les start-up, tous modes de financement participatif confondus, ont diminué de 40 millions en 2017 à 30 millions en 2018. Non seulement l'investissement en capital diminue, mais une partie concerne des projets immobiliers. À titre d'exemple, Wiseed a financé 105 projets en 2018 dont 74 d'immobilier.

En revanche, les levées de fonds en royalties font
+ 140 % entre 2017 et 2018. Cela peut sembler peu significatif compte tenu des montants collectés (1,2 million en 2018), mais l'analyse du nombre de projets financés met en évidence la pertinence du royalty crowdfunding pour le financement de l'amorçage en France.

À noter que le financement en royalties et le financement en capital sont complémentaires : les royalties interviennent souvent en amont de la commercialisation, pour des levées de fonds de 50 000 euros en moyenne, qui permettent un effet levier.

En 2018, 174 projets ont été financés en crowdinvesting sur 24 plateformes (dont 23 de capital et une de royalties), de plus en plus de projets financés en crowdequity concernent non pas des start-up mais des projets immobiliers. Il apparaît que 139 projets concernent le financement d'entreprises en amorçage, dont 26 en royalties via WE DO GOOD.

Ainsi, avec 26 start-up financées en 2018 sur 139 (soit 18,7 %), WE DE GOOD, leader français des royalties, devient la première plateforme de crowdinvesting en France en nombre d'entreprises financées. WE DO GOOD est suivie de près par Wiseed, avec 21 entreprises financées, soit
15,1 %.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer