Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

L'intérim francilien a progressé en 2018

le - - Entreprise - Vie des entreprises

L'intérim francilien a progressé en 2018
© DR

Selon le baromètre Prism'emploi, le travail temporaire a diminué de 3,9 % en novembre. L'intérim se maintient néanmoins à un niveau historiquement élevé et continue de progresser en moyenne sur l'année 2018 avec +2,5 % en cumul sur 11 mois.

Comme le précise Prism'emploi, « avec près de 50 000 CDI intérimaires signés à fin novembre, cette nouvelle forme d'emploi continue de se développer de façon complémentaire aux contrats d'intérim classiques ». Depuis un an, environ 24 000 CDI supplémentaires ont été recrutés par les agences d'emploi.

Ainsi, en tenant compte de ces contrats, la tendance se situerait plutôt aux alentours de -0,5 %. Dans le détail sectoriel, l'intérim continue à se développer dans le BTP, le commerce et les services avec des croissances de respectivement +3,3 %, +1,4 % et +6,5 %. Le recul dans le secteur industriel se poursuit (-8,6 % en novembre après -9,6 % en octobre).

Après avoir enregistré une croissance à deux chiffres depuis 2016, le secteur transport-logistique marque un essoufflement depuis le début du deuxième semestre 2018, qui s'accentue (-7,9 % en novembre, après -5,7 % en octobre, et -3,1 % en septembre). Dans ce contexte, les métiers les plus qualifiés, les cadres et les professions intermédiaires, continuent de progresser avec une croissance de 1 % et la catégorie des employés se replie (-1,1 %).

Les ouvriers, pénalisés par la situation industrielle, connaissent quant à eux une baisse de 5,3 % avec ce mois-ci des tendances comparables, quels que soient les niveaux de qualifications, avec une baisse de -5 % chez les ouvriers qualifiés et -5,5 % chez les ouvriers non qualifiés.

L'interim en Île-de-France

En novembre, l'emploi intérimaire en Île-de-France a progressé de 0,2 %. Par secteur d'activité, ce sont les services qui se sont montrés les plus dynamiques en la matière (+4,9 %), devant le commerce (4,8 %) et le BTP (0,6 %). Il est en recul dans les transports (-0,7 %) et l'industrie (-6,5 %).

La plupart des qualifications sont en hausse. Les effectifs intérimaires progressent chez les cadres et les professions intermédiaires (5,7 %), les employés (+4 %) et les ouvriers qualifiés (+2,1 %). Ils régressent, en revanche, chez les ouvriers non qualifiés (-6,6 %).




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer