AccueilEntrepriseVie des entreprisesL’intelligence artificielle à l’honneur à Station F

FRANCE IS AI L’intelligence artificielle à l’honneur à Station F

Organisé par France digitale, ‘France is AI’ s’est tenu le 8 novembre au sein de l’incubateur géant Station F réunissant les professionnels du secteur de l’intelligence artificielle pour débattre des enjeux de ce secteur d'avenir.
L’intelligence artificielle à l’honneur à Station F
Le salon France is AI s'est tenu au cœur de Station F, l'incubateur de start-ups de Xavier Niel.© A.P.

EntrepriseVie des entreprises Publié le , Martin BIZERAY

L’intelligence artificielle occupe une place de plus en plus importante chaque année. Elle est désormais utilisée dans de nombreux secteurs professionnels, la santé, la politique de la ville, la recherche, et même le droit… Récemment, de nombreux entrepreneurs du digital se sont réunis, au cœur du campus de startups Station F, à Paris, pour débattre et échanger autour des enjeux et des problématiques soulevés par le développement et la démocratisation rapide de cette technologie.

Le salon ‘France is AI’ était organisé par France Digitale. Il s’agit de la première organisation de startups en Europe. Elle a vu le jour en 2012 et souhaite montrer que l’innovation et le numérique ne se développent pas seulement au cœur de la Silicon Valley, mais également en France et en Europe.

France Digitale accompagne donc l’émergence des futurs champions du numérique français. Il s’agit également d’un lobby défendant l’intérêt des startups. L’événement organisé à Station F était l’occasion de lancer la Paris AI Week, il s’agit de deux semaines, organisées par la French Tech Paris durant lesquelles l’intelligence artificielle sera au cœur des discussions et des préoccupations.

L’ouverture de cet événement s’est tenue au cœur de Station F, une ancienne gare de 34 000 m² transformée en paradis des startuppeurs. Dans une ambiance chaleureuse et décontractée, les entrepreneurs peuvent échanger, tout en profitant d’espaces de détente et de divers loisirs tels que des baby-foot ou encore des bornes d’arcade.

Station F est un lieu de travail plus que décontracté, de nombreux espaces de détente, composés d'œuvres d'art sont laissés à disposition des employés. © A.P.

Les employés des différentes entreprises travaillant dans cet incubateur géant ont accès aux locaux 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Des douches sont mises à disposition tout comme de nombreux espaces de restauration. Ce lieu est directement inspiré des lieux de travail développés par les entreprises de la Silicon Valley. Appartenant au patron de Free, Xavier Niel, l’incubateur se présente comme le plus grand campus de startups en France.

De nombreuses entreprises présentes

L’innovation et l’IA en France ont le vent en poupe, en témoigne le nombre important d’entreprises présentes au salon. De nombreux stands étaient accessibles et il était possible de découvrir les dernières innovations ainsi que les pépites de la French Tech.

De nombreux stands d'entreprises de la French Tech étaient accessibles sur le salon. © A.P.

Parmi les entreprises présentes, on pouvait retrouver des marques déjà connues du grand public, comme le service de covoiturage BlaBlaCar, application qui compte plusieurs millions d’utilisateurs et qui se développe d’année en année, Doctolib, devenu quasiment incontournable depuis la crise sanitaire… A côté de ces noms, connus de tous, d’autres startups, moins célèbres mais pas moins inventives pour autant. Parmi ces entreprises prometteuses, on retrouve Doctrine, un moteur de recherche juridique qui permet de retrouver rapidement des informations précieuses pour les professionnels du droit. L’entreprise a d’ailleurs été classée dans le top 10 des 502 startups du mapping France Digitale. Ce classement a été réalisé à la suite du vote de l’ensemble des dirigeants des entreprises et dévoilé lors de l’événement.

Une journée rythmée par les tables-rondes

Le salon France is AI était également l’occasion, en plus de découvrir les dernières entreprises innovantes de l’Hexagone, d’assister à de nombreuses conférences où les différents enjeux liés à l’intelligence artificielle ont été évoqués.

Au total, ce sont 54 intervenants qui ont pris la parole au cours des quinze tables-rondes organisées à Station F. Parmi ces eux, on pouvait retrouver des membres de la French Tech et des entrepreneurs comme Igor Carron, PDG de LightOn ou encore Jonas Andrulis, créateur de l’entreprise Aleph Alpha. Des employés de plus grandes entreprises étaient également présents pour débattre. Parmi eux, Angela Fan, employée de FaceBook dans la recherche et le développement de l’IA.

Quelques personnalités du monde politique étaient également invitées à échanger avec les scientifiques et les entrepreneurs. Geoffroy Boulard, vice-président de la Métropole du Grand Paris était notamment présent pour débattre des apports de l’intelligence artificielle dans la gestion d’une ville. A noter également la présence de deux membres du Gouvernement. Tout d’abord, Cédric O, secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, et également Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Ils ont profité de leur présence pour présenter aux entrepreneurs, la deuxième phase de leur stratégie nationale pour l’intelligence artificielle.

Le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, Cédri O, a présenté la deuxième phase de la stratégie nationale pour l'intelligence artificielle. .© A.P.

 

 

 

 

 

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?