AccueilEntrepriseVie des entreprisesL’industrie et le BTP vers une transition écologique à marche forcée

L’industrie et le BTP vers une transition écologique à marche forcée

Un rapport du Crocis a révélé que les entreprises franciliennes de l’industrie et du BTP étaient conscientes de la nécessité de modifier leurs activités pour les rendre compatibles avec la préservation de la planète.
Les entreprises franciliennes des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie semble particulièrement concernées par la transition écologique.
© Adobe Stock - Les entreprises franciliennes des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie semble particulièrement concernées par la transition écologique.

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Malgré les difficultés économiques engendrées par la guerre en Ukraine, la hausse des prix de l’énergie et les problèmes d’approvisionnement, les entreprises franciliennes des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie ont semblé particulièrement concernées par la transition écologique d’après une enquête du Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (Crocis). Celle-ci a été menée par mail entre le 22 juin et le 13 juillet 2022 auprès de 186 entreprises franciliennes du secteur de l’industrie, du bâtiment et des travaux publics (métallurgie, alimentaire, textile, informatique, équipement électrique, bois, …).

Une transition écologique déjà engagée pour 71 % des dirigeants

Durant l’été, le Crocis a interrogé 186 chefs d’entreprises franciliennes afin d’identifier leurs difficultés. Parmi eux, 71 % ont déclaré avoir déjà pris des mesures pour mieux intégrer la transition écologique dans le fonctionnement de leur établissement. Trois domaines sont d’ailleurs majoritairement ressortis : l’économie circulaire dans 79 % des cas, la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) à 60 %, et la transition énergétique pour 58 % d’entre eux. Concrètement, ces mesures concernent dans 83 % des cas des actions de tri et de recyclage de déchets, dans 62 % le choix de fournisseurs locaux pour favoriser les circuits courts et dans 41% l’utilisation de produits moins polluants ou l’écoconception.

La décision d’intégrer la transition écologique au sein de leur entreprise provient à 80 % du bien de l’environnement général, à 51 % de l’objectif de durabilité de l’entreprise et, à 50 %, de la recherche d’économie à moyen terme.

Aucun bilan énergétique effectué pour 75 % des entreprises

Le sondage a révélé que 75 % des chefs d’entreprise interrogés n’avaient jamais réalisé de bilan énergétique. La faute, pour un tiers d’entre eux, à une absence de compétences à ce sujet, quand 20 % des entreprises ont évoqué que le diagnostic énergétique n’était pas prioritaire pour eux. Cependant, 56 % des dirigeants ont déclaré avoir déjà mis en place des mesures de réduction de leur consommationénergétique, s’appuyant en majorité sur la modernisation du système de chauffage ou de climatisation et le renouvellement de la flotte de véhicules d’entreprises. Mais 39 % d’entre eux ont souligné que l’offre des véhicules utilitaires propres étaient insuffisantes. Les dirigeants, à hauteur de 59 %, ont également émis un doute sur les répercussions qu’aura le renforcement de la zone à faibles émissions métropolitaine (ZFE-m).

Enfin, pour faire face à la hausse du coût de l’énergie, 54 % des responsables interrogés ont décidé de réfléchir à des dispositions supplémentaires en matière d’économie d’énergie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 09 décembre 2022

Journal du09 décembre 2022

Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?