Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

L'Incubateur du barreau de Paris : retour vers le futur

le - - Droit

L'Incubateur du barreau de Paris : retour vers le futur
© DR

Par Ludovic Blanc, avocat au barreau de Paris.

Alors que Campus fête ses 10 ans, l'Incubateur du barreau de Paris souffle à peine sa deuxième bougie. Et pourtant, que de chemin parcouru !

Créé en 2014 sous l'impulsion du bâtonnier Sur et du vice-bâtonnier Martinet, l'histoire de l'Incubateur commence en réalité en 2012, à l'occasion de la campagne pour le bâtonnat de l'Ordre des avocats de Paris.

Une équipe de jeunes avocats monte un projet appelé « Caravane ». Son objectif : rencontrer les jeunes avocats du Barreau de Paris et échanger avec eux sur les grands sujets d'actualité de la profession : formation, gouvernance, innovation…

L'initiative rencontre un vif succès et un livre blanc en ressort. Ce dernier souligne l'importance fondamentale du numérique et du digital, cette quatrième révolution industrielle que les avocats ne pourront pas ignorer, sauf à se mettre au banc d'une société sans laquelle il ne survivra pas.

Ce livre blanc sera ainsi remis à l'issue de la campagne et remis aux candidats victorieux, Pierre-Olivier Sur et Laurent Martinet.

Immédiatement séduits et parfaitement conscients des enjeux, le bâtonnier et le vice-bâtonnier allaient décider la poursuite de l'aventure en créant officiellement l'Incubateur du Barreau de Paris.

Cette structure originale, inédite en Europe, est une émanation de l'Ordre des avocats de Paris. En ce sens, elle est historiquement animée par des avocats sous la coordination de membres du Conseil de l'Ordre. Aujourd'hui, Béatrice Bruges-Reix et Benjamin Pitcho sont les coordinateurs de l'Incubateur du barreau de Paris. Ils succèdent ainsi à Jean-Pierre Grandjean.

Nous sommes en 2014 et les legal start-up françaises font à peine parler d'elles. Cependant, outre-Manche et outre-Atlantique, elles célèbrent leurs 10 ans et une croissance exceptionnelle.

Les fondateurs de l'Incubateur du barreau de Paris le savent et c'est en ce sens que se dessinent leurs premiers projets.

L'Incubateur du barreau de Paris crée un « Lab », laboratoire d'idées décomplexées au sein duquel s'engage une réflexion transversale sur les sujets essentiels pour l'avenir de la profession : quelle est sa place dans un marché du droit estimé à 24 milliards d'euros en 2014 alors que des justiciables, particuliers ou TPE/PME, ont des besoins de droit sans avoir accès à un avocat ? Quelles relations l'avocat doit-il entretenir avec les nouveaux acteurs de ce marché ? Comment la profession peut-elle s'emparer des legaltech ?

Se positionnant en véritable think tank de la profession sur les sujets de l'innovation, l'Incubateur ne se contente pas d'appréhender ce sujet au travers de la seule actualité des legaltech.

Entouré depuis sa création de membres associés regroupant des personnalités du monde juridique, l'Incubateur a pour ambition naturelle de s'intéresser à toutes les initiatives, d'avocats ou de non-avocats, permettant de faciliter l'accès au droit ou de réinventer la manière de réaliser des prestations de services juridiques…

C'est en ce sens qu'ont été créés les Prix de l'Innovation de l'Incubateur du barreau de Paris, qui viennent récompenser avocats et non-avocats pour leurs projets innovants tant pour la profession que pour le droit.

Ont ainsi été récompensés, depuis la création de ces Prix, les Cabinets Bamboo&Bees, AGN Avocats et Coll.

C'est dans le même ordre d'idées que l'Incubateur a été reçu par le Conseil de l'ordre du barreau de Paris le 7 juillet 2015 pour présenter, par l'intermédiaire de deux de ses membres, Alexandra Uhel et Ludovic Blanc, un rapport comportant des propositions d'évolutions déontologiques jugées incontournables pour la profession.

Par ailleurs, l'Incubateur du barreau de Paris organise chaque année depuis sa création une grande conférence autour de thèmes qui lui paraissent incontournables pour la profession et, plus largement, pour tous les acteurs du monde du droit.

Fort de son avant-gardisme et de la liberté de parole de ses membres, l'Incubateur intervient désormais fréquemment à de nombreuses manifestations liées aux questions de l'innovation juridique et jouit d'une notoriété croissante.

Ses deux premières années de fonctionnement n'ont pas manqué d'être remarquées par le bâtonnier Frédéric Sicard et la vice-bâtonnière, Dominique Attias, en exercice depuis le 1er janvier 2016.

Ces derniers, particulièrement intéressés par les problématiques traitées par l'Incubateur du barreau de Paris, ont décidé de lui donner une impulsion nouvelle, d'une part, en l'équipe de ses animateurs et, d'autre part, en orientant ses travaux autour de Pôles thématiques.

Au nombre de sept, ces Pôles permettront de donner une plus grande visibilité aux travaux menés par l'Incubateur du barreau de Paris, tant il a été constaté l'intérêt croissant de la profession pour les questions essentielles qui se posent à elle.

Voici, en quelques mots, les missions de ces différents Pôles.

Le Pôle Communication (responsable : Gersende Le Maire)

Communiquer au sein et à l'extérieur de la Profession sur les actions menées au sein de l'Incubateur est essentiel.

C'est pourquoi un Pôle dédié à la diffusion de ses travaux et à l'organisation d'évènements a été créé.

Dans un monde du droit où le réseau est indispensable à toute volonté/projet entrepreneuriale, ce Pôle aura à cœur d'assurer la présence de l'Incubateur et son interaction avec les avocats et les acteurs du monde de l'innovation.

Le Pôle International et Européen (responsable : Marine Simonnot)

La dimension Européenne et Internationale de l'Incubateur est importante : des liens avec différents Barreaux comme ceux de Liège, de Bruxelles, de Chicago, ou des Barreaux anglais et allemands notamment existent d'ores et déjà.

L'objectif de ce Pôle est naturellement de les développer et d'en créer de nouveaux au plan International afin de nourrir l'Incubateur de visions et réflexions nouvelles menées à l'étranger.

Cette ambition s'inscrit en totale adéquation avec les actions menées par le Barreau de Paris, Frédéric Sicard et Dominique Attias ayant notamment pour objectif premier de consolider et développer nos relations avec l'Europe.

Le Pôle Justice (responsable : Guillaume Jeanson)

L'avocat étant également auxiliaire de justice, il était normal de veiller à ce que l'Incubateur du Barreau de Paris contribue à la réflexion qui doit être menée pour la Justice de demain.

C'est l'ambition portée par le Pôle Justice nouvellement créé.

Le Pôle Lab-Rescrit déontologique (responsable : Aymard de la Ferté Sénectère)

Ce Pôle a pour principales missions de travailler sur les relations entre l'avocat et les nouveaux acteurs du monde du droit. Ces grands projets sont ceux de la Labellisation et le Rescrit déontologique.

La Labellisation poursuit l'objectif de fixer des normes juridiques et éthiques qui permettront, en fonction d'une procédure à définir, à tout usager de services proposés par des legal startup de disposer d'une caution qualitative.

Le Rescrit déontologique est l'idée d'aboutir, comme en matières sociale et fiscale, à une procédure d'étude de conformité d'un projet juridique innovant avec les règles légales, réglementaires et déontologiques applicables.

Ce Pôle réfléchira par ailleurs sur les questions déontologiques que posent les relations de l'avocat avec les tiers et plus particulièrement les legal start-up.

Le Pôle Prix-Fonds de soutien (responsable : Vandrille Spire)

Ce Pôle organise et remet les Prix « Avocat » et « non Avocat » de l'Innovation, activité historique de l'Incubateur du Barreau de Paris. Pour la première fois en 2016, le vote pour le choix des lauréats sera ouvert à tous les avocats du Barreau de Paris.

Outre l'extension des Prix à tous les avocats de France, les travaux de ce Pôle porteront également sur la faculté de créer des passerelles entre la remise des Prix de l'Innovation et le bénéfice d'un accompagnement par le Fonds de soutien sur lequel le Barreau de Paris réfléchit actuellement.

Le Pôle Prospective Economique (responsables : Lise Damelet, Adrien Perrot, Stéphanie Smatt)

Depuis sa création, l'Incubateur du barreau de Paris a été régulièrement contacté par des directeurs juridiques, universitaires, magistrats, notaires et huissiers qui souhaitent s'investir dans ses travaux de réflexion et de proposition. En créant le « Cercle de l'Innovation » au sein du Pôle Prospective Économique, l'Incubateur associe des personnes de premier plan à ses membres associés existants pour des publications et des conférences ciblées sur les nouvelles relations qu'entretiennent entre eux les professionnels du droit.

Ce Pôle a également pour mission d'organiser la grande conférence annuelle de l'Incubateur dont le succès est grandissant.

Le Pôle Prospective Identitaire (responsable : Ludovic Blanc)

Ce Pôle poursuivra deux objectifs majeurs.

Le premier objectif sera de reprendre et d'approfondir les réflexions historiques de l'Incubateur du barreau de Paris portant sur les nécessaires évolutions déontologiques ou réglementaires pour permettre à l'avocat, tout en préservant sa singularité sur le marché du droit, d'être un acteur proactif de l'innovation juridique.

Le second objectif sera de développer et étendre l'initiative originale qu'est celle de l'Incubateur auprès des organisations professionnelles et des barreaux de France. Il s'agit là pour l'Incubateur de se trouver au plus près des avocats qui innovent et qui osent.

Pour coordonner l'ensemble de ces sept Pôles et pour centraliser les relations de l'Incubateur du barreau de Paris, un bureau a été mis en place, animé par six de ses membres, à savoir : Lise Damelet, Aymard de la Ferté-Sénectère, Gersende Le Maire, Adrien Perrot, Marine Simonnot et Vandrille Spire.

Sous l'impulsion de ce bureau et grâce à l'activité de ses différents Pôles, l'Incubateur du barreau de Paris entend plus que jamais jouer son rôle d'agitateur d'idées, consistant à bousculer postulats et préjugés dans un souci constant : celui de faire évoluer la profession dans un écosystème en profonde mutation.

La tâche de l'Incubateur du barreau de Paris est considérable, à la hauteur des enjeux de la profession.




Emilie BOUSQUET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide