AccueilEntrepriseVie des entreprisesL'IA, l'or digital qui fait débat

L'IA, l'or digital qui fait débat

C'est le sujet phare du moment. Celui qui cristallise autant d'espoirs que de craintes et qui suscite de vifs débats puisqu'il impact non seulement notre économie mais aussi notre éthique et notre droit. L'Intelligence Artificielle – dite IA – est au cœur de ce numéro spécial d'Affiches Parisiennes.
L'IA, l'or digital qui fait débat

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

L'Intelligence Artificielle envahit notre quotidien à la vitesse de la lumière dans des domaines de plus en plus vastes tels que la santé, l'énergie, les transports, la finance ou encore le droit.

Il y a à peine 10 ans, les voitures autonomes, les agents conversationnels et les robots-avocats n'étaient que pure fiction. Ils sont aujourd'hui parmi nous.

Définie comme « l'ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine » par l'encyclopédie Larousse, l'IA reste une notion très vague pour l'opinion publique. Elle suscite ainsi beaucoup d'appréhensions.

Les Français se démarquent par leur méfiance. Selon une récente étude Ifop, 65 % d'entre eux se disent inquiets du développement de l'IA, contre 36 % des Britanniques et 22 % des États-Uniens.

C'est le mathématicien britannique Alan Turing qui lança le premier le concept en 1950, lorsqu'il décrivit son célèbre « jeu de l'imitation ». La relève fut prise par les Américains Allen Newell, John Shaw, Herbert Simon et John McCarthy qui inventèrent les premiers programmes d'IA (le Logic Theorist et le Lisp) à la fin des années 1950. C'est ce dernier qui est considéré comme le père de l'IA, dont il a proposé le nom dès 1955.

Nombreux sont les experts qui regrettent que l'environnement mondial de l'IA se négocie sans la France. Il est temps d'entrer dans la course et pouvoir concurrencer la Chine et les Etats-Unis, fers de lance dans ce domaine.

« On voit arriver des empires de l'IA », déplore la chercheuse Laurence Devillers, professeure à la Sorbonne, au Limsi et au CNRS, visant les Américains, les Chinois et les Japonais, dont les derniers sont venus débaucher des professeurs français. Dans son ouvrage Des robots et des hommes : mythes, fantasmes et réalité, cette spécialiste de l'interaction homme-machine avertit la société sur les incidences éthiques graves de l'évolution de l'IA et le risque de manipulation (nudging).

Rupture digitale oblige, l'usage massif d'outils intégrant l'IA révolutionne non seulement notre société mais aussi nos entreprises. Tant les dirigeants que les directions des systèmes d'information et les directions juridiques ont besoin de réponses claires quant aux conséquences de l'adoption de ces technologies du futur.

L'IA est fondée sur quatre piliers : la perception, la décision, l'action et l'apprentissage. Il est donc tout à fait possible d'intégrer du droit et de l'éthique dans les algorithmes dès leur création. C'est d'ailleurs le concept de l'Ethic by Design, mis en avant par la majeure partie des spécialistes.

Quelle place aura le droit au sein des avancées de l'IA ? Un cadre éthique suffira-t-il, d'une part, à protéger efficacement les citoyens, et d'autre part, à lutter contre les angoisses et spéculations qui entourent l'IA ? Comment formera-t-on les professionnels, les étudiants, les utilisateurs de ces nouveaux services ? Quelles opportunités business pour les entreprises ? Quels secteurs pourront exploiter plus efficacement et de manière responsable l'IA dans les années à venir ? Le recours croissant à des outils d'IA soulève de multiples interrogations.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?