AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisL'Hôtel de Lauzun ouvert à la recherche et au public

L'Hôtel de Lauzun ouvert à la recherche et au public

C'est l'un des joyaux architecturaux du XVIIe siècle. Il a appartenu au marquis de Richelieu, Baudelaire et Théophile Gautier y ont vécu. Il abrite désormais l'Institut d'études avancées de Paris.
L'Hôtel de Lauzun ouvert à la recherche et au public
Ville de Paris

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

En 1928, la Ville de Paris fait l’acquisition de l’Hôtel de Lauzun qui, depuis cette date, a servi de cadre exceptionnel pour des dîners officiels, concerts, tournages de films, enregistrements d’émissions, colloques, visites etc... Le centre de recherches vient donc d’y emménager. Il accueille une vingtaine de chercheurs en sciences sociales et sciences humaines, venus de 14 pays différents. La rénovation a été menée par l’architecte Jean-François Lagneau.
La Ville de Paris a ainsi transformé une partie de cet hôtel particulier classé Monuments historiques en espaces de bureaux dans le respect du lieu, et ce malgré le défi de taille que cela représentait. Les salons d’apparat ont été conservés et mis en valeur, tandis que les parties modernes ont été entièrement adaptées aux besoins des résidents. Une ancienne cave à vins est ainsi devenue une salle de réunion pour les chercheurs. Un escalier et même un ascenseur ont été créés pour y accéder. Pour concevoir l’Institut, Paris a observé l’exemple américain. « Notre source d’inspiration est l’Institut d’études avancées de Princeton (Etats-Unis), précise Gretty Mirdal, directrice de l’IEA. Nous espérons devenir un centre de recherches mondialement apprécié, un lieu pour l’accueil de chercheurs de grande renommée qui pourront rencontrer leurs collègues des universités d’Ile-de-France ». Soutenu par 13 des principales universités et institutions franciliennes de recherche, l’Institut bénéficie de l’appui de la Ville, de la région et de la Fondation maison des sciences de l’homme. Particularité majeure du projet parisien : un emplacement en plein centre urbain. « C’est une grande chance d’être au centre de Paris, dans un lieu mythique, sourit le sociologue canadien Marcel Fournier. C’est un petit miracle d’avoir préservé le bâtiment pour une fonction intellectuelle ».

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?