AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisL’ Été culturel à Paris et sa petite couronne

L’ Été culturel à Paris et sa petite couronne

Pour sa troisième édition en Île-de-France, le festival « Été culturel » propose de juin à septembre des événements dans l’ensemble de la région, accessibles à tous et majoritairement gratuits.
L’ Été culturel à Paris et sa petite couronne
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

L’été dernier, plus d’un million de Français a pu assister à des concerts, des spectacles, des ateliers de pratique artistique ou encore, s’impliquer dans un projet participatif par le biais du festival « Été culturel ». Cette année encore en Île-de-France, plus de 300 propositions culturelles ont été retenues avec 310 projets sélectionnés et soutenus par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) de l’Île-de-France. Arts visuels, musique, danse, théâtre, patrimoine, lectures, comptent parmi les activités au programme. Le festival permet ainsi de renouer les liens entre les artistes, les publics et les territoires.

La culture à l’heure d’été

Le festival participe à l’attractivité des territoires et agit comme un véritable moteur pour le tourisme. Cela, le ministère de la Culture l’a bien compris, notamment en développant un partenariat avec l’Union nationale des associations de tourisme en plein air (UNAT) qui permet, en plus de toute la programmation, de proposer des actions culturelles dans les centres de vacances. Les centres de loisirs, eux, accueilleront des artistes et des ateliers menés par les Jeunesses musicales de France. Sans compter les autres partenariats entre le Ministère et une vingtaine d’associations d’éducation populaire visant à proposer des ateliers de pratiques artistiques ainsi que des visites d’établissements et de lieux culturels à leurs bénéficiaires. L’été culturel mise aussi sur son accessibilité à tous, d’autant plus que 202 des 310 projets subventionnés se dérouleront dans des quartiers prioritaires. Le festival entend aussi soutenir l’emploi artistique et plus particulièrement les jeunes artistes récemment diplômés des écoles d’art et de création françaises. Une bonne partie de l’ensemble des institutions culturelles parisiennes et franciliennes seront ainsi mobilisées pour l’Été culturel 2022, incluant notamment les ateliers Médicis, le palais de Tokyo, le Centre Georges Pompidou, l’Institut du Monde Arabe, la BnF, etc. Elles accueilleront concerts, spectacles, expositions, résidences d’artistes et autres événements jusqu’en septembre.

Que faire à Paris ?

La capitale compte presque une cinquantaine de propositions dans le cadre d’un Été culturel. Parmi elles, le Flame festival de Cosmos Arts, une association culturelle qui porte des projets dans le domaine du spectacle vivant. Prévu le 23 juillet, le festival se déroulera au sein d’un centre de réfugiés et de demandeurs d’asile avec des animations sportives, des performances artistiques, des concerts ou encore, des olympiades gastronomiques au programme. Toujours dans le spectacle vivant, le théâtre aux mains nues, un lieu entièrement dédié aux arts de la marionnette dans le 20ème arrondissement, proposera une série d’interventions hors de ses locaux avec le festival Traverses, le Street Circus ou encore, un stage à la prison de Villepinte. Ces interventions ciblent les jeunes des territoires prioritaires et les personnes en établissement pénitentiaire. Enfin, la radio indépendante consacrée à la création contemporaine, *Duuu Radio, propose sa programmation d’été avec des concerts en plein air, des performances et des lectures tout l’été, consacrées à la création contemporaine.

Que faire dans les Hauts-de-Seine ?

Parmi les 17 propositions que compte le 92, on remarque notamment le festival Spora autour des champignons. Il se déroulera au sein des ateliers Wonder, une résidence d’artistes indépendante où le collectif Spora s’est installé pour effectuer ses recherches sur la culture des champignons. Ainsi, le collectif animera une série d’ateliers, tels qu’un DIY de compost urbain ou un atelier de fabrication d’une champignonnière entre le 2 juillet et le 27 août à Clichy. Les représentations des Noctambules, une école de cirque de Nanterre, investiront également un quartier de la ville de Nanterre pendant une journée et animeront des événements itinérants avec les Échappées Cirque dédiés aux arts du cirque et de la rue, incluant des représentations jusqu’au 30 août. La Maison des arts de Malakoff, le centre d’art contemporain de la ville, poursuivra lui ses recherches autour des savoir-faire des artistes auteurs, avec un programme d’événements pensé en lien avec l’exposition « le cran vous désape comme un petit ver tout nu » de Sara Favriau.

Que faire en Seine-Saint-Denis ?

C’est le département à compter le plus de projets dans la région Île-de-France : avec 70 propositions, la Seine-Saint-Denis est un territoire qui accueille de nombreux événements dans le cadre d’un Été culturel. Parmi eux, les Instants Chavirés, un lieu de diffusion dans le domaine des musiques expérimentales, accueillera en juillet à Montreuil des concerts, performances et rencontres à l’occasion d’ « Ensemble UN à Montreuil ». Dans ce contexte, vingt-quatre musiciens se produiront dans des lieux culturels de proximité situés dans les quartiers Boissière et Ruffins de la ville de Montreuil

Que faire dans le Val-de-Marne ?

Avec plus de trente propositions, le 94 fait la part belle à la culture. Ainsi, l’association 6Mettre, dédiée au spectacle vivant, organisera des événements dans les arrêts de bus du Val-de-Marne, du 6 au 10 septembre à Fresnes, invitant ainsi les usagers estivaux des transports en commun du secteur Paris Sud au voyage. Du 21 juin au 23 juillet, à Vitry-sur-Seine dans le parc du Coteau, l’association Art Sciences 21 met aussi en œuvre des projets participatifs qui fédèrent amateurs comme professionnels de la culture et des arts. Le public est donc invité à découvrir l’œuvre Flowers 2.0, une immense forêt fantastique créée par l’artiste Pierre Estève. L’installation est composée de centaines de fleurs « mutantes », réalisée à partir de bouteilles en plastiques multicolores et recyclées. Également, le groupe Valophis Habitat, qui propose des logements en locatif et en accession sociale à la propriété pour faciliter le parcours résidentiel des familles, a sollicité deux artistes pour la réalisation de deux fresques monumentales à Villeneuve-Saint-Georges. Les inaugurations de chacune d’entre elles sont ouvertes à tous et proposent des activités gratuites : atelier graffite, pochoirs, dessins à la craie, etc jusqu’au 6 août.

L’ensemble des événements et des informations sont disponibles ici.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 29 juillet 2022

Journal du29 juillet 2022

Journal du 22 juillet 2022

Journal du22 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?