AccueilEntrepriseL'enseigne Castorama assignée pour ouverture illégale le dimanche

L'enseigne Castorama assignée pour ouverture illégale le dimanche

Le syndicat Force ouvrière a assigné l'enseigne Castorama en référé pour « ouverture illégale le dimanche », devant le Tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Entreprise Publié le ,

L'assignation porte sur les magasins de Villemomble et de Villetaneuse, basés dans le département. Environ 80 salariés y travaillent le dimanche, selon Castorama.

« Je ne dis pas que c'est bien ou pas bien d'ouvrir le dimanche, mais tant que ces deux magasins n'ont pas la dérogation de la préfecture, ils ne peuvent pas ouvrir», a affirmé Me Nicolas Bordaçahar, avocat de Force ouvrière. Selon lui, « le volontariat ne rend pas légitime le travail le dimanche ». Il a ensuite demandé au tribunal d'ordonner « une astreinte de 5 000 euros par dimanche et par salarié ». Une centaine de salariés opposés à l'action du syndicat ont exprimé leur mécontentement en déployant des banderoles devant le tribunal. Celles-ci affichaient clairement leur souhait de pouvoir travailler le dimanche.

« Nous n'avons pas d'autorisation, mais des demandes de dérogations sont en cours, a rappelé Me Bruno Platel, avocat de l'enseigne de bricolage. Ikéa vend des produits commercialisés par Castorama et a, lui, le droit d'ouvrir le dimanche. Il y a un vrai problème de parasitage économique et si on ferme le dimanche, nous perdons entre 15 et 20 % du chiffre d'affaires. »

Pour l'avocat, il faudrait « prendre en considération la voix des salariés ». Selon Castorama, 92 % d'entre eux sont favorables à l'ouverture dominicale ainsi que 78 % des Franciliens.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?