AccueilImmobilierL'autorité régulatrice, "une solution" contre le mal-logement

L'autorité régulatrice, "une solution" contre le mal-logement

Face à la montée du mal-logement, la création d'une autorité régulatrice à l'échelle de l'Ile-de-France est "une solution" au problème, selon les groupe PS et EELV au Conseil régional.

Immobilier Publié le ,

"L'Autorité Organisatrice du Logement (AOL) régionale est une solution face à la montée des inégalités territoriales dénoncées par la Fondation Abbé Pierre", affirment les deux partis majoritaires dans cette assemblée, se félicitant d'une convergence de vue avec la fondation. "Pour répondre efficacement à la crise du logement, il ne suffit pas de construire plus de logements, il est aussi indispensable de veiller à leur juste répartition sur les territoires", insistent-ils. En Ile-de-France, où 65 % de la population est éligible au logement social, la pénurie de logement est chronique et les loyers de plus en plus chers (+32 % entre 2000 et 2010), "reléguant les populations modestes en zones périurbaines et rurales".

Le 18e rapport de la Fondation Abbé-Pierre "réaffirme la nécessité d'une AOL "coercitive", "mais seul un périmètre régional permettra à ce nouvel outil de répondre efficacement aux problèmes du mal logement dans les zones périurbaines et périphériques de l'agglomération francilienne", estiment le PS et EELV. "Ce rapport montre une fois de plus que le statu quo n'est pas possible en Ile-de-France. Il faut de la volonté politique pour faire évoluer nos institutions", a dit Emmanuelle Cosse, vice-présidente EELV à la Région en charge du logement.

L'idée d'une AOL en Ile-de-France fait son chemin mais si le conseil régional défend son instauration dans le périmètre de la Région, le maire de Paris Bertrand Delanoë prône lui un périmètre englobant seulement la zone dense. La situation du logement s'aggrave "sur tous les fronts" en France où 3,6 millions de personnes sont mal ou non logées, a dénoncé la Fondation Abbé Pierre, qui étend le nombre de personnes touchées par la crise du logement à 10 millions de personnes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?