Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

L'audit de demain, les leçons de la crise au service de l'évolution de la profession comptable

le - - Entreprise - Chiffre

L'audit de demain, les leçons de la crise au service de l'évolution de la profession comptable
@ DR

La dernière plénière du Congrès ECF virtuel était orientée vers le futur, vers les pistes d'évolution des professions d'expert-comptable et de commissaires aux comptes, tenant notamment compte des problématiques inédites soulevées par la crise sanitaire. Objectif des participants, déterminer ce que pourrait être l'audit de demain.

Le congrès ECF s'est clôturé par une plénière sur le thème de l'audit de demain, en présence de Jean-François Mallen, Vincent Reynier et Olivier Arthaud. Au cours de cette crise sanitaire, les experts-comptables et les commissaires aux comptes ont compté parmi les professions largement sollicitées par le public et cette proximité a fait évoluer l'image qu'ils avaient auprès de leurs clients. En cette période de sortie de crise, la profession tire les leçons de la situation passée pour améliorer l'exercice de l'audit à l'avenir.

Des professionnels mobilisés

Comme l'a rappelé Olivier Arthaud, les experts-comptables et les commissaires aux comptes (CAC) se sont fortement mobilisés pendant toute la période du confinement. Ces professionnels ont répondu aux nombreuses sollicitations avec beaucoup de réactivité. En effet, durant la crise, les commissaires aux comptes sont allés au contact du besoin des entreprises et ont démontré aux dirigeants leur capacité de soutien et d'aide.

Cette capacité d'action et l'engagement dont a fait preuve l'ensemble de la profession comptable a fait évoluer l'image que leurs clients en avaient.

A l'avenir, les CAC pourraient alors être davantage choisis que subis, dans le sens où ils s'imposent aux dirigeants. C'est également une piste de réflexion pour les PME, notamment celles qui ne sont plus tenues de désigner un CAC depuis le relèvement des seuils par la loi Pacte. Comme l'explique Olivier Arthaud, la crise a induit un changement de paradigme. Si la mission historique des commissaires aux comptes était ancrée dans un temps long, pour certifier par exemple des comptes passés, la crise a démontré qu'ils pouvaient réagir très vite, être au côté des entreprises tous les jours et agir vite. Or, le monde d'aujourd'hui va vite, nécessite beaucoup de réactivité et les CAC en sont capables. « Il en faut pas l'oublier », conclut-il.

Éclaircir le rôle de la profession

Jean-François Mallen a également rappelé l'importance du rôle joué par les commissaires aux comptes auprès de TPE/PME, notamment dans le cadre de la certification obtenue de leur part. Tout au long de la vie de l'entreprise, les commissaires aux comptes sont là pour apporter de la fluidité à l'activité menée, en détectant les situations à risques, en recommandant de mettre en place des actions correctives et en restant constamment aux côtés du dirigeant mais en l'orientant vers d'autres professionnels compétents dans le cas où il souhaiterait être accompagné, tel que l'expert-comptable.

Pour rappel, les commissaires aux comptes ont un rôle de recommandation, qui porte sur un sujet à risque, qui peut avoir un impact significatif sur l'entreprise qui est auditée, mais qui n'est pas de l'ordre du conseil. Celui-ci est réservé aux experts-comptables et c'est en ne dépassant pas ce rôle de recommandation que les commissaires aux comptes conservent leur indépendance.

Si persiste le risque qu'expert-comptable et commissaire aux comptes franchissent la limite d'exercice de l'un et de l'autre, l'enjeu pour demain est d'affirmer le rôle de la profession dans son ensemble d'accompagnement et de conseil des entreprises, pour améliorer leur système d'information et de gestion, notamment pour l'expert-comptable. Le second rôle est la sécurisation de l'économie, pour permettre à chaque entreprise de s'appuyer sur la sécurité financière de celles qui l'environnent.

Une évolution nécessaire axée sur le numérique

C'est unanimement que les participants s'accordent à dire que l'audit de demain devra évoluer et se tourner vers le numérique, pour réduire la fracture qui existe et s'accentue chez les commissaires aux comptes. En effet, ces derniers subissent un ralentissement de leur activité et ne bénéficient pas tous des moyens pour acquérir les outils technologiques.

Pour Vincent Reynier, « il y a un énorme travail de mutualisation, de formation et de mise à disposition de moyens ». Certains cabinets de petite taille ou de taille intermédiaire manque de moyens pour acquérir ces outils et techniques. L'objectif est de leur permettre de s'en octroyer au meilleur coût. Pour ce faire, les Compagnies régionales des commissaires aux comptes (CRCC) ont un réel rôle à jouer.

Parallèlement, compte tenu de la numérisation globale des entreprises, les CAC doivent désormais prendre en compte l'audit des systèmes d'information. Il s'agit d'une adaptation aux nouveaux outils informatiques sans pour autant modifier la mission traditionnellement exercée.

Autre piste intéressante pour l'avenir, l'appréciation de l'efficacité des systèmes de cybersécurité. Les CAC, dans l'exercice de leur mission, ont toujours du vérifier que les systèmes d'information étaient intègres en termes de données. Toutefois, il est nécessaire d'aller plus loin, d'être au plus près des besoins des entreprises dans ce domaine et de créer des normes.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer