AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisL'association Respire dénonce la pollution dans le métro

L'association Respire dénonce la pollution dans le métro

L'association respire affirme que « les données de la RATP ne reflètent pas les niveaux réels de pollution dans le métro », ce que conteste l'opérateur public. « La pollution de l'air à l'intérieur des stations de métro est préoccupante », s'inquiète Respire.
L'association Respire dénonce la pollution dans le métro
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

L'association et le syndicat autonome de la RATP ont demandé à Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au LPC2E-CNRS d'Orléans, de prendre des mesures avec un appareil qu'il a développé et qui sert à détecter les particules fines, entre le 24 septembre et le 2 décembre 2020. Il en ressort, selon Respire, que les données ne correspondent pas à celles de la RATP dans certaines stations, notamment Châtelet, que « les capteurs de la RATP ne révèlent pas les pics très élevés », qu'au sein d'une même station avec des correspondances « les valeurs peuvent varier du simple au triple » ou encore que « les stations de RER semblent particulièrement polluées ». Les mesures « sont réalisées à l'aide d'appareils de référence régulièrement entretenus, par un laboratoire accrédité et par des auditeurs externes », répond la RATP. « Toute autre mesure réalisée avec des capteurs portatifs, qui ne sont pas les appareils de référence, ne sont pas comparables aux mesures réalisées sur site », poursuit la Régie, pour qui « la réponse de ces appareils portatifs varie en fonction de différents paramètres, tels que l'humidité ». L'association Respire demande qu'un « véritable système de surveillance de la qualité de l'air soit mis en place et que ses données soient accessibles publiquement en permanence ». Pour trancher le débat, la présidente d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a demandé à Airparif « une mission d'expertise sur le système de mesure de la qualité de l'air dans le métro parisien, pour s'assurer du bon
état de fonctionnement des capteurs, ainsi que de la complétude des données
recueillies et publiées ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?