AccueilImmobilierL'Adil 75 demande une réévaluation des aides au logement à Paris

L'Adil 75 demande une réévaluation des aides au logement à Paris

L'Adil 75, l'Agence départementale d'information sur le logement, propose une série de mesures pour faciliter l'accès des jeunes au logement à Paris, dont une réévaluation des aides publiques.
L'Adil 75 demande une réévaluation des aides au logement à Paris

Immobilier Publié le ,

L'Adil 75 constate dans une étude sur le logement des 18-30 ans dont elle a présenté les résultats vendredi que "le pouvoir solvabilisateur des aides s'est peu à peu amenuisé depuis 2002" -ces aides représentent autrement dit une part de plus en plus faible des loyers exigés. "Un étudiant non boursier sans revenu percevra ainsi une aide au logement de 207 euros pour un loyer de 650 euros (correspondant au montant moyen d'un studio de 25 m2 sur Paris)", illustre-t-elle. L'Adil 75, dirigée par l'adjoint au maire de Paris René Dutrey (EELV), propose par ailleurs de "sécuriser le parcours locatif en instituant un dispositif de garantie de paiement du loyer" et de modifier le régime réglementaire de la colocation. Ainsi suggère-t-elle de remplacer la clause de solidarité (qui rend un colocataire solidaire de tous les autres même quand il a quitté le logement) par l'obligation de souscrire une assurance.

Une meilleure répartition de l'offre et de la demande sur l'ensemble du territoire de la métropole devrait découler des réflexions sur le Grand Paris, selon l'Agence. L'étude menée par l'Adil auprès des jeunes venus la consulter montre une grande insatisfaction de ce public par rapport au logement. "Bien qu'en grande majorité diplômé et actif, 40 % du panel interrogé se dit pourtant insatisfait", principalement pour des raisons de coût et de surface. Pour les locataires, le loyer représente en moyenne 40 % de leur budget. Les étudiants sont logiquement les plus insatisfaits, la moitié résidant dans un logement de moins de 20 m2. 17,4 % des ménages interrogés, faute d'un garant, se sont déjà vus refuser une location. Selon une étude de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (OLAP) publiée en mai, le loyer moyen au mètre carré était de 20,80 euros au premier janvier 2012 à Paris (23,40 pour les emménagés récents). Ce coût est encore plus élevé pour les studios (23,80 euros en moyenne et 26 pour les emménagés récents).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?