AccueilEntrepriseChiffreL’actualité des commissaires aux comptes, toujours axée sur l’innovation et l’attractivité

L’actualité des commissaires aux comptes, toujours axée sur l’innovation et l’attractivité

Vincent Reynier, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) de Paris aborde l’actualité de la profession à travers trois évènements, récents et à venir.
Vincent Reynier, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) de Paris.
© DR - Vincent Reynier, président de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes (CRCC) de Paris.

EntrepriseChiffre Publié le , Propos recueillis par Boris Stoykov

Affiches Parisiennes : Vous revenez d'Austin (États-Unis). Comment s'est passé votre séjour aux Etats-Unis et pourquoi y étiez-vous ?

Vincent Reynier : C’était un déplacement de courte durée mais très intéressant. À Paris, nous organisons une manifestation annuelle très importante pour nous, qui sont les Mémoires du futur. Chaque année, un jury mené par la CRCC de Paris et le Lab 50 distingue des mémoires tournés vers les nouvelles technologies et les métiers de demain. Une sélection est faite à partir des notes et des notices de mémoires déposées par les lauréats. Enfin, le jury se réunit pour décerner deux Prix d'excellence et un coup de cœur. Cette année, les prix ont été remis le 14 mars par Cédric O à l’époque, ministre de la Transition numérique.

Les deux premiers prix consistaient en un déplacement à Austin, pour le Digital CPA. C'est un grand salon qui est organisé tous les ans aux États-Unis sur le métier de demain et les technologies du futur.

Il rassemble tous les professionnels américains, dans une ville différente chaque année, et permet d'échanger sur les nouvelles méthodologies, les nouveaux outils et bien évidemment sur les nouvelles technologies. D’où ma présence avec une délégation de la Compagnie de Paris et le Lab 50, le think tank créé par cette dernière.

Il est ouvert à tous les professionnels et tous ceux qui s'intéressent à l'évolution de nos métiers en matière de numérique et de digital.

Outre le fait d'honorer nos engagements pris envers les lauréats, nous avons pu prendre la température, découvrir les avancées technologiques et les nouveaux modes d'exercice et les nouveaux outils en matière d’intelligence artificielle. Nous avons pris contact avec nos interlocuteurs et j'ai eu la chance de rencontrer le président de cpa.com, Erik Asgeirsson, et d’échanger sur nos métiers et
sur notre organisation, qui sont très différents aux États-Unis et en France.

Nous allons lancer un certain nombre de communications du Lab 50 via la CRCC de Paris, sous forme d'articles et de restitutions d'extraits de notre expérience sur place, ainsi que des podcasts diffusés au fur et à mesure, soit sur le site du Lab 50 soit sur celui de la CRCC de Paris. Le but étant d'essayer de développer ces nouvelles technologies, de montrer l'attractivité de nos métiers et de promouvoir nos jeunes experts-comptables diplômés performants, comme les deux lauréats, qui ont développé un mémoire sur la facture électronique et sur l'approche méthodologique des levées de fond en cryptomonnaie.

A.-P. : Vous avez assisté aux Assises de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, à Rennes, où vous avez présenté un nouvel outil de diagnostic fiscal, TaxMatch. Pouvez-vous nous en parler ?

V. R. : C'est un produit qu'on a développé en partenariat avec les Editions Francis Lefebvre. C’est d’ailleurs une marque déposée aujourd'hui. Les élus et les membres de la commission Missions et Prestations de la CRCC de Paris l’ont conçu pour les professionnels. Il s’agit de les accompagner dans leurs audits d'acquisition et dans le cadre d’une revue fiscale dans les mandats classiques de certification. L'avantage de TaxMatch, qui a été mis en gestation avec Francis Lefebvre, c’est qu’il est totalement indexé avec les outils de l’éditeur. Ce sont plus d’une dizaine de domaines sur la fiscalité qui recouvrent à peu près 1 200 questions.

Il s’agit de choisir, en fonction du client ou de la cible que l'on a, les domaines qui sont les plus importants et de dérouler les questions, ce qui permet de faire un pré-rapport restitué sous forme Word, une aide importante apportée aux professionnels dans la rédaction de leur rapport final. C'est un produit qui est offert à l'ensemble des commissaires aux comptes en France et à Paris, il est gratuit pour tous les jeunes inscrits. La licence est de 450 euros par personne et tous bénéficient des mises à jour juridiques, deux fois par an par les avocats de Francis Lefebvre.

A.-P. : Pouvez-vous dire quelques mots sur la prochaine édition de Make It Easy ?

V. R. : Make it Easy est né du constat que les jeunes décrochent après deux années d'études supérieures pour des raisons financières, alors qu’ils ont d'excellentes notes. Nous avons donc contacté les écoles de la région parisienne pour lancer le dispositif. Pour candidater, il faut répondre à trois critères : l'excellence des notes, la recommandation des professeurs et la réalité de la précarité de la situation financière du jeune. Un jury se réunit ensuite. L'année dernière, il a attribué 10 bourses de 2 000 euros et un accompagnement par un parrain. La bourse est d’ailleurs conditionnée à la poursuite des études. Cette année, ce seront 30 bourses et 3 000 euros par personne qui seront accordés. A ce titre, on organisera une grande manifestation, le 12 janvier 2023, présidée par Élisabeth Moreno, l'ancienne ministre à l'Égalité des chances, en présence de nombreuses personnalités.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?