AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisL'activité touristique en Île-de-France amorce une timide reprise

L'activité touristique en Île-de-France amorce une timide reprise

L'activité touristique en Île-de-France a subi des dégâts considérables au cours du premier semestre de cette année. Elle a enregistré 14,3 millions de touristes de moins par rapport au 1er semestre 2019 (9,4 millions contre 23,7 millions) et un manque à gagner de 6,4 milliards d'euros (3,8 milliards d'euros de consommation contre 10,2 milliards d'euros).
L'activité touristique en Île-de-France amorce une timide reprise
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

L'année 2020 sera ainsi celle d'un triste record de baisse de la fréquentation. L'activité touristique de la destination Paris Région, notamment hors Paris, montre toutefois des signes de reprise en cette fin d'été.

Après un début d'année prometteur malgré le début de la crise sanitaire et la poursuite des mouvements sociaux en France, l'activité touristique s'est arrêtée à partir de la mi-mars.

La baisse est plus marquée au niveau de la clientèle internationale avec une chute au 1er semestre de 68% de séjours contre un recul de 54 % pour la clientèle française. En termes de volumes, cela représente un repli quasi identique de 7 millions de touristes. En termes de consommation touristique, le manque à gagner engendré par l'absence des touristes internationaux est bien plus important (- 4,6 milliards d'euros, contre -1,8 milliard d'euros pour les touristes français).

Des chiffres d'affaires en net repli pour les hébergements marchands. Sur l'ensemble du 1er semestre, les nuitées hôtelières reculent de 61 % par rapport au 1er semestre 2019 alors que pour les locations et meublés saisonnières, la baisse est plus modérée (- 47%). Au cours des mois de juin et juillet, plus d'un hôtel parisien sur deux était encore fermé, tandis qu'en Île-de-France, hors Paris, les chiffres sont meilleurs, près de 70 % des hôtels étant ouverts (source MKG).

La fréquentation des musées et des monuments a fortement diminué au cours du 1er semestre, avec des baisses comprises entre 60 % et 80 %. Le musée du Louvre, par exemple, annonce une baisse de 64 % de sa fréquentation et le domaine de Versailles de 77 % par rapport à la même période de l'année 2019. n

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?