AccueilEntrepriseVie des entreprisesL'accélérateur de PME des Forces Françaises de l'Industrie en plein développemment

L'accélérateur de PME des Forces Françaises de l'Industrie en plein développemment

Et si la France devenait une PME nation ? C'est le défi que se sont lancées les Forces Françaises de l'Industrie, Club d'entrepreneurs fondé en 2019 par Laurent Moisson, Gilles Attaf et Emmanuel Deleau, en créant au printemps 2020 le tout premier accélérateur de PME en France. Un an après son lancement, il continue de se développer en accueillant de nouveaux partenaires et de nouvelles entreprises.
L'accélérateur de PME des Forces Françaises de l'Industrie en plein développemment
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Au cœur de cette initiative : la conviction qu'il faut donner aux PME les moyens de leur développement en investissant massivement dans la technologie, dans le marketing et dans les ressources humaines dès leurs débuts, comme savent le faire les start-up. Et cela, afin d'atteindre rapidement une taille critique qui va leur permettre de dégager des bénéfices tout en continuant d'investir, de se développer et d'innover. Miser sur les PME en leur donnant les moyens de grandir est un axe incontournable de la réindustrialisation française.

Microsoft France rejoint l'aventure comme partenaire

Microsoft France, avec sa solution « Ma PME numérique », rejoint l'équipe de partenaires qui accompagne l'accélérateur de PME. Le but de « Ma PME numérique » est d'aider les PME françaises à rattraper le retard qu'elles ont sur leurs voisines allemandes, italiennes ou anglaises. Contrebalancer le coût salarial plus important de notre modèle social, mieux piloter ses stocks, son bilan carbone, augmenter l'efficacité de sa politique commerciale passe par la maîtrise des usages et des technologies digitales. Voilà pourquoi les Forces Françaises de l'Industrie et « Ma PME numérique » proposent des formations gratuites, des avis d'experts et des retours d'expériences de patrons de PME qui se sont engagés sur le chemin de cette transition.


Simon Simone

Développement de l'expertise à temps partagé

L'accès à des ressources humaines de bon niveau est souvent difficile pour des PME qui n'ont pas encore atteint la taille critique. N'ayant pas les moyens de s'offrir les services de professionnels expérimentés, trop d'entreprises se tournent vers des profils sous-dimensionnés (notamment stagiaires). Or, la performance d'une entreprise dépend d'abord et avant tout de la qualité de ses expertises.

Les Forces Françaises de l'Industrie proposent donc de mutualiser le coût de certains de ces profils entre plusieurs entreprises. Elles viennent de passer un partenariat avec « French Flair Acceleration », une structure spécialisée en « expertise à temps partagé » qui permettra aux entrepreneurs du club de disposer, dans toute la France, de ressources professionnelles de haut niveau en en partageant le coût avec d'autres.

Ouverture régionale et internationale

Longtemps reporté du fait des restrictions dues à la pandémie, l'ouverture des antennes régionales FFI revient à l'ordre du jour avec la perspective du déconfinement : Lille, Aix-Marseille, Nantes, Lyon, Clermont-Ferrand sont au programme en attendant d'autres annonces. Les membres du club FFI déjà sur place sont à la manœuvre pour mailler un écosystème aussi dynamique qu'enraciné. La puissance d'entre-aide revendiquée par les FFI s'en trouvera largement renforcée : en s'appuyant sur ces antennes locales, il sera bien plus simple pour une PME locale de trouver des partenaires, des fournisseurs ou des marchés à l'autre bout de la France.

Un déploiement qui s'étend également à l'international avec en ligne de mire l'Espagne, le Portugal, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg afin d'aider les PME Françaises à exporter et à trouver des investisseurs capables de renforcer leurs fonds propres.


Belleville

Une 3e levée de fonds en cours

Pour accompagner le développement des PME incubées, les FFI ont déjà levé 2,5 millions d'euros via le French Touch Fund (véhicule de financement des FFI) et viennent de lancer une nouvelle campagne de collecte de 3 millions d'euros auprès d'entrepreneurs et de financiers désireux de financer le développement de l'économie réelle.

Les 8 PME accélérées de la promotion 2020/2021

  • Splice est une marque française de mode fondée par Marion Lemaire, qui propose un vestiaire Made in France et local, éco-conçu, réalisé à partir d'un lin de première qualité et composé de pièces intemporelles.
  • Fondé en septembre 2020 par Séverine Tréfouel, Simon-Simone est un nouveau concept-store digital qui propose une sélection pointue d'une soixantaine de marques françaises de décoration design et écoresponsables.
  • Fondée en 2020 par Gilles Attaf, Belleville est la marque Made in France qui dépoussière le costume sur mesure. Tous ses modèles sont fabriqués par France Manufacture, dernière usine française à détenir ce savoir-faire en France.
  • Le Sarté est un restaurant dans le 18e arrondissement, un lieu pour permettre à de jeunes chefs de révéler leur talent comme ce fut le cas avec Guillaume Sanchez. Aujourd'hui, c'est Kazuki Yasukawa qui est aux commandes pour proposer une cuisine française créative et locale.
  • Jagvi est une marque de mode masculine éco-conçue et responsable, fondée par Pierre-Yves et Christine, que les FFI accompagnent pour accélérer la relocalisation de sa production en France (elle produit déjà à 40% dans l'Hexagone).
  • RSVP est une marque de maroquinerie très haut-de-gamme, en séries limitées à 500 pièces et personnalisable, qui se déploie à l'international et fabrique ses produits en France et en Espagne.
  • Créée pour répondre aux demandes de chefs souhaitant se lancer dans la livraison ou la vente à emporter sans passer par les géants du secteur, MyBeezBox (créée en 2015) a rapidement convaincu de grands établissements comme Le Pavillon Ledoyen, La Réserve ou encore les restaurants de David Toutain et Hélène Darroze.
  • Créée en 2017 par Benjamin Banoun et Cédric Staub, Le Biberon Français a conçu les seuls biberons gigognes au monde avec 70% de gain de place. Ils sont intégralement fabriqués France, en copolyester, sans BPA, ni BPS : une technologie brevetée après 20 mois de recherche et développement.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?