AccueilActualitéEuropeJournées européennes du patrimoine à Bobigny

Journées européennes du patrimoine à Bobigny

Les vendredi 13 et samedi 14 septembre, les monuments historiques classés de la ville sont au cœur des Journées du Patrimoine, notamment la bourse du travail réalisée par le célèbre architecte Oscar Niemeyer…
Journées européennes du patrimoine à Bobigny
Mairie de Bobigny - Henri Perrot

ActualitéEurope Publié le ,

L'édition 2013 des Journées européennes du patrimoine marque le centenaire de la loi du 31 décembre 1913 portant sur le classement des monuments historiques. L’occasion de visiter et de connaître un peu mieux ces lieux chargés d’histoires.

La bourse départementale du travail de la Seine-Saint-Denis

Pensée par le grand architecte brésilien Oscar Niemeyer, disparu le 5 décembre dernier (2012), la bourse du travail étonne par ses courbes au milieu du centre-ville, tout en verticalité. Quelle surprise en effet lorsque s’élève à partir de 1976 face à l’ancienne mairie style Napoléon III, une grande coquille renversée, blanche et jaune poussin ! Le projet est double : d’un côté un grand auditorium de 600 places sous terre, et de l’autre un bâtiment de bureaux sur pilotis. Elle est classée monument historique en 2008.

L’hôpital Avicenne et le carré musulman



Inauguré le 22 mars 1935, l’hôpital Avicenne, alors hôpital franco-musulman, fut construit par la ville de Paris et le conseil général de la Seine pour accueillir les travailleurs musulmans nord-africains de la région parisienne. Il fut classé Monument historique en 2006 en raison de la qualité de son architecture et en tant qu’exemple unique illustrant l’histoire de l’immigration. Son porche monumental décoré de faïences bleues et vertes, inspiré du monument Bab Mansour de Meknès au Maroc, ainsi que sa façade tout en arcades valent à eux seuls le détour.

L'ancienne gare de déportation



L’histoire de la gare de grande ceinture de Bobigny s’écrit le jour où, un 18 juillet 1943, le nazi Aloïs Brunner, tout juste nommé à la tête du camp de Drancy, choisit d’en faire le lieu de départ vers Auschwitz-Birkenau. C’est ainsi qu’en 11 mois, de juillet 1943 à août 1944, la gare de Bobigny voit partir 21 convois composés de 22 407 Juifs, femmes, hommes et enfants. Le site excentré du bourg, construit entre 1928 et 1930, est fermé au trafic voyageurs depuis mai 1939. Son relatif isolement, sa discrétion et sa commodité en terme logistique en font le site idéal pour appliquer la « solution finale ». Devenu monument historique en 2009, le site de la gare offre, à travers un parcours en plein air commenté par un guide, des repères historiques, des photos et témoignages permettant de ressentir l’esprit du lieu et d’en comprendre le rôle dans la déportation des internés juifs du camp de Drancy.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?