AccueilRégion Île-de-France & Grand ParisJeux Olympiques : les athlètes franciliens ont brillé à Tokyo !

Jeux Olympiques : les athlètes franciliens ont brillé à Tokyo !

Basket, judo, taekwondo, triathlon… Les athlètes de la région ont réalisé de très belles performances lors des Jeux Olympiques de Tokyo. Des résultats intéressants à trois ans des Jeux de Paris 2024.
Jeux Olympiques : les athlètes franciliens ont brillé à Tokyo !
© Adobe Stock

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Historiquement, la région Ile-de-France est celle qui rapporte le plus de médailles olympiques à la France. Depuis la création des Jeux Olympiques modernes, les athlètes régionaux ont rapporté 444 médailles à la France. Cette année encore, cette logique a été respectée et les athlètes franciliens ont brillé dans de nombreuses épreuves. Alors que les Jeux Olympiques se sont récemment achevés, l'heure est au bilan !

La Seine-Saint-Denis, carton plein en judo et sports collectifs !

A Tokyo, les épreuves de judo étaient particulièrement attendues. Les judokates du département de la Seine-Saint-Denis ont rapporté deux médailles. Tout d'abord, Madeleine Malonga est sacrée vice-championne olympique dans la catégorie des moins de 78 kg. La judokate licenciée à l'Etoile Sport du Blanc-Mesnil s'est inclinée face à la japonaise Shori Hamada. Si Madeleine Malonga était venue à Tokyo pour remporter la médaille d'or en individuel, elle peut cependant être fière de son tournoi olympique d'autant plus qu'elle a été sacrée championne Olympique lors de l'épreuve par équipe mixte quelques jours après avec sa coéquipière au club du Blanc-Mesnil Margaux Pinot, qui a notamment remporté le combat décisif au golden-score lors des quarts de finale du tournoi par équipe face à Israël.

Les sports collectifs ont également rapporté des médailles à la Seine-Saint-Denis. Tout d'abord en rugby à VII féminin où Anne-Cécile Ciofani, Nassira Kondé et Joanna Grisez ont toutes les trois été médaillées d'argent. Si les deux dernières étaient réservistes et n'ont pas disputé de rencontres, Anne-Cécile Ciofani a quant à elle été l'une des pièces majeures du beau tournoi des françaises. Elle a marqué sept essais lors de la compétition, dont un en finale face à la Nouvelle-Zélande. Née à Colombes, elle évolue désormais à l'AC Bobigny 93 et est restée fidèle à son département d'origine.

En basket, Diandra Tchatchouang, qui évolue au club de la Courneuve, a porté le numéro 93 lors de cette Olympiade. L'ailière repart de Tokyo avec une belle médaille de bronze autour du cou. Chez les hommes, Moustapha Fall, né à Neuilly-sur-Marne et qui évolue désormais dans le club de Villemomble, fait partie de l'équipe de France qui est passée tout près du titre olympique. Les français se sont inclinés de cinq petits points face à l'immense favori américain emmenés par Kevin Durant et de nombreuses stars de la NBA. Malgré tout, les basketteurs français peuvent être fiers de leur médaille d'argent et de leur prestation à Tokyo.

Kalidiatou Niakaté rapporte de son côté une médaille d'or avec l'équipe de handball féminin. Elle qui a découvert ce sport à Aubervilliers ajoute un nouveau titre à un palmarès déjà bien fourni. L'ailière qui évolue désormais à Brest est désormais championne d'Europe, du monde et championne Olympique.

Dernière médaillée pour la Seine-Saint-Denis, la fleurettiste Anita Blaze qui pratique l'escrime à l'Aubervilliers escrime Club ramène une médaille d'argent, remportée lors de l'épreuve par équipe.

Plusieurs titres pour le Val-de-Marne

En ce qui concerne le judo, le Val-de-Marne n'a rien à envier à la Seine-Saint-Denis. Le bilan du département est exceptionnel dans cette discipline puisque Clarisse Agbégnénou repart de Tokyo avec deux médailles d'or, remportées dans la catégorie des moins de 63 kg et avec le titre par équipe. Lors de la finale de l'épreuve par équipe, la judokate a même battu la championne olympique de la catégorie de poids supérieur (-70 kg) Chizuru Arai. Amandine Buchard s'est-elle, contentée de la médaille d'argent dans la catégorie des moins de 52 kg. Luka Mkhedize a quant à lui ouvert le compteur de médailles de l'équipe de France en remportant la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 60 kg. Enfin Axel Clerget remporte la médaille d'or par équipe.

En escrime, l'épéiste Romain Cannone, licencié à Saint-Maur des Fossés, a su créer la surprise en remportant la médaille d'or lors de l'épreuve individuelle alors qu'il était seulement classé 47ème mondial avant le début de la compétition.

Enfin, Rayan Helal et Sébastien Vigier ont remporté la médaille de bronze dans l'épreuve par équipe de vitesse en cyclisme sur piste.

L'Essonne compte sept médaillés

L'équipe de France de rugby à VII féminin était composée de nombreuses joueuses qui évoluent en Essonne. Il s'agit de Chloé Pelle, Shannon Izar, Lina Guérin et Coralie Bertrand. Toutes évoluent au Rugby Club Chilly-Mazarin. Elles repartent du Japon médaillées d'argent.

Kilian Le Blouch, et Alexandre Iddir, tous deux judokas, licenciés au Force Longjumeau Alliance Massy ont remporté l'Or avec l'équipe de France par équipe.

Enfin, le triathlète de Sainte-Geneviève Vincent Luis a contribué à l'obtention de la première médaille olympique de l'histoire du triathlon français. Avec Cassandre Beaugrand, Léonie Périault et Dorian Coninx, ils sont arrivés en troisième position du relais mixte derrière les Britanniques et les Américains. En individuel, Vincent Luis faisait partie des favoris, il a dû se contenter d'une treizième place lors d'une course remportée par le norvégien Kristian Blummenfelt.

Les Hauts-de-Seine rapportent la seule médaille française en Taekwondo

Laura Flippes, licenciée au Paris 92 et titulaire en équipe de France de handball a remporté le titre olympique à Tokyo. Elle est une joueuse incontournable de cette équipe de France avec 81 matchs joués et 144 buts marqués avec les bleues.

En judo, Sarah-Léonie Cysique repart de Tokyo avec deux médailles autour du cou. Finaliste malheureuse après sa disqualification en individuel dans la catégorie des moins de 57 kg, la sportive licenciée à Boulogne-Billancourt a remporté la médaille d'or de l'épreuve mixte par équipe. C'est elle qui a marqué le quatrième point, synonyme de victoire aux bleus dans la finale qui les opposait aux Japonais. Romane Dicko, née à Clamart s'est également illustrée en remportant une médaille d'argent en individuel et le titre par équipe.

En escrime, le département compte trois médaillés. Julien Mertine et Maxime Pauty remportent le titre en fleuret par équipe tandis que Ysaora Thibus repart avec la médaille d'argent dans la même épreuve mais chez les femmes.

Enfin, Althéa Laurin a rapporté à la France son unique médaille en taekwondo avec le bronze dans la catégorie des + de 67 kg.

Yvelines, sept médaillés sur dix athlètes

Les triathlètes du club de Poissy ramènent une médaille de bronze de Tokyo. Cassandre Beaugrand, Léonie Périault et Dorian Coninx ont fait oublier les prestations moyennes en individuel en prenant la troisième place du relais mixte.

En cyclisme sur piste également, Florent Grengbo a décroché le bronze pour sa première participation aux Jeux Olympiques. Il réalise cette prouesse dans l'épreuve de vitesse par équipe avec un relais de seulement 22 ans de moyenne d'âge ce qui présage de bonnes choses pour les jeux de Paris.

En handball, Valentin Porte a remporté son premier titre olympique avec l'équipe de France de handball. A l'image de Kalidiatou Niakaté, il est désormais champion d'Europe, du monde et olympique !

Enfin, les deux rameuses Laura Tarantola et Claire Bové ont amené une belle médaille d'argent après une course très serrée dans laquelle elles se sont surpassées.

Côté parisien, c'est également en judo que les médailles sont tombées. Teddy Riner et Romane Dicko ont tous deux été double médaillés. Le bronze en individuel pour celui qui a désormais le record de médailles olympiques pour un judoka et l'argent pour Romane Dicko. Tous les deux ont remporté le titre par équipe. Jean Quiquampoix en tir, qui ne s'entraîne pas à Paris mais qui est né dans le 19è arrondissement de la capitale a remporté le titre en tir rapide.

A noter également, la présence d'un très grand nombre de joueurs du PSG handball dans l'équipe qui a remporté le titre olympique en Handball.

De manière générale, ces jeux ont été plutôt prolifiques pour les athlètes franciliens qui sont désormais tournés vers la prochaine échéance olympique qui se tiendra à domicile pour eux.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?