Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Interview : Patricia Hovine

le - - Actualité - Interview

Interview : Patricia Hovine
AP.

Patricia Hovine, magistrat pénaliste dans les deux plus grosses juridictions de France, Bobigny et Paris revient sur son ouvrage "L'audience des comparutions immédiates est ouverte".

Affiches Parisiennes : Pouvez-vous nous exposer votre démarche d’écriture de cet ouvrage ?

Patricia Hovine : Comme vous le savez peut-être, beaucoup de personnes retraitées viennent assister aux audiences comme d’autres se rendent au spectacle. Peut-être parce que leur petite retraite ne leur permet pas d’autres loisirs, peut-être pour se donner le grand frisson ; la délinquance a toujours fasciné. J’avais remarqué de longue date l’assiduité de certaines de ces personnes que j’avais connues à Bobigny et que j’ai retrouvées ensuite à Paris. J’ai souhaité donner la parole à l’une d’entre elles en m’imaginant la façon dont elle pouvait vivre les audiences avec son regard forcément différent de celui des professionnels avocats ou magistrats.

AP : Aujourd’hui, pouvez-vous nous parler de votre propre regard sur les Comparutions Immédiates en qualité de magistrat ?

PH : Deux phrases résument à mon sens la petite et la moyenne délinquance qui sont notre quotidien :

La première, toute société a la délinquance qu’elle mérite. Ainsi, par exemple, dans la période de crise économique que nous vivons actuellement, nous voyons apparaître une catégorie nouvelle, à savoir des personnes d’une soixantaine d’années sans casier judiciaire qui se mettent à commettre de petits vols, le plus souvent alimentaires, car elles ne peuvent plus boucler leurs fins de mois. La deuxième, derrière tout acte de délinquance se cache une souffrance. On ne vole pas par plaisir, mais en raison de difficultés économiques ou pour combler une carence affective. Même derrière la violence se cache souvent une souffrance. On frappe pour un regard mal interprété, parce que l’on traîne un passé et un quotidien fait d’humiliations liées au chômage des parents, aux origines, aux mauvais résultats scolaires.

AP : Les infractions mises en scène dans votre livre sont très variées, est-ce toujours ainsi dans la réalité ?

PH : Oui, j’ai voulu condenser sur une année un large éventail des affaires que nous traitons. Cela va du petit vol alimentaire au gros trafic de stupéfiants ou aux violences graves  en passant par les infractions routières. Autrefois, le Ministère Public choisissait la voie de la comparution immédiate uniquement dans les affaires où il souhaitait une réponse pénale rapide. C’était une voie d’exception. Malheureusement, la délinquance croît de façon exponentielle, les cabinets d’Instruction sont surchargés et ce qui était l’exception est devenu la règle. Désormais, toutes les affaires qui ne nécessitent pas d’investigations complémentaires à l’issue de la garde-à-vue, et c’est le cas de la majorité, passent en comparutions immédiates. C’est pour cette raison que les audiences se terminent très tard. Ceci est préjudiciable non seulement pour les professionnels, mais surtout pour les Prévenus qui, après 24 à 96 heures de garde-à-vue, 20 heures au dépôt, parfois en état de manque, mais toujours en état de grande fatigue, ne sont plus en état d’assurer correctement leur défense. Ce n’est pas le seul problème hélas ! que soulève ce mode de comparution, mais, à mon sens, il met à mal les Droits de la Défense et les Principes des Droits de l’Homme. 

L'audience des comparutions immédiates est ouverte aux éditions Mélibée.

Patricia Hovine sera présente au 1er salon du livre de l’avocat à la Maison du Barreau,  2 rue de Harlay Paris 1er, pour présenter et dédicacer son livre le 20 Novembre de 15 h à 17 h.






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer