Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Intérim : stagnation de la croissance

le - - Actualité - Informations générales

Intérim : stagnation de la croissance
© DR

Selon l'analyse de Prism'emploi, la stagnation de la croissance de l'emploi intérimaire observée en juillet (+ 0,3 % contre + 4,8 % au deuxième trimestre) se confirme, avec un taux de + 0,1 % au mois d'août 2018 (par rapport à août 2017). Le marché reste néanmoins à un niveau historiquement élevé.

D'après Prism'emploi, les évolutions sectorielles sont contrastées.
Le secteur des services, porté par les métiers de la santé et de l'action sociale, des télécommunications, des services informatiques et de l'assistance aux entreprises, connait avec
9,6 % une nette accélération en août. Le travail temporaire poursuit son développement dans le BTP (+1,7 %) et dans les Transports (+0,8 %) à un rythme plus modeste qu'au premier semestre (qui était de respectivement 4,5 % et 14,6 %). Le recul de l'intérim se poursuit dans l'Industrie (-3,3 % en août après -2,8 % en juillet) et s'atténue dans le Commerce (-0,9 % en août après -2,9 % en juillet).
Dans ce contexte, l'emploi des cadres et professions intermédiaires est en hausse de 4,8 %, et de 3,3 % pour les employés.
Les catégories des ouvriers sont impactées par le recul dans l'industrie et le ralentissement dans le BTP et enregistrent une baisse d'effectifs de -1,6 % (-0,9 % pour les ouvriers qualifiés et -2,2 % pour les ouvriers non qualifiés).

Le travail temporaire demeure relativement bien orienté dans les régions Pays de la Loire, PACA, Hauts-de-France et Ile-de- France avec respectivement des progressions de 3,1 %, 2,7 %, 2,4 % et 1,8 %.

Repères Intérim

  • L'intérim représente une part relativement stable de l'emploi salarié en France entre
  • 2,9 % et 3,6 %, depuis 2000.
  • L'intérim constitue un indicateur avancé de l'emploi, les infléchissements observés intervenant 6 à 12 mois avant que les mouvements d'emploi des autres secteurs ne soient perceptibles.
  • Un niveau de croissance économique annuel compris entre 0,6 % et 0,8 % permet de créer des emplois intérimaires. Le seuil permettant aux entreprises de développer de l'emploi durable se situe aux alentours de 1,5 %.
  • L'évolution de l'intérim ne permet pas d'anticiper l'évolution du chômage, qui est influencée par de nombreux facteurs extérieurs à l'emploi.
  • 41 000 CDI intérimaires ont été signés à fin août.



Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer