AccueilEntrepriseIntérim : bilan du premier semestre

Intérim : bilan du premier semestre

Selon le Baromètre Prism'emploi, l'emploi intérimaire a augmenté de 2,6 % au premier semestre 2015, après six semestres consécutifs de baisse. Pour les auteurs de l'étude, « cette reprise demeure pour le moment modeste et tend à ralentir en juin ». Les premières remontées du terrain pour le mois de juillet font apparaître une continuité du niveau de la croissance…
Intérim : bilan du premier semestre

Entreprise Publié le ,

Cette reprise paraît synchrone avec l’amélioration du PIB observée au 1er trimestre de cette année. L’intérim permet aux entreprises de transformer instantanément un surcroît d’activité. Il est généralement un indicateur avancé de l’emploi. Il anticipe, avec 6 à 12 mois d’avance, la tendance générale sur le marché du travail. Les entreprises commencent à faire appel à des salariés intérimaires, avant de recruter durablement.
La tendance est à une hausse de +2,6 % au premier semestre, malgré un léger repli au mois de mars. Par rapport au premier semestre 2014, l’emploi intérimaire est en hausse tout au long du premier semestre 2015, excepté ce mois de mars. Par qualifications, les employés enregistrent la plus forte hausse (+7,6 %). Les ouvriers non qualifiés (+6,9 %) et les cadres/professions intermédiaires (+6 %) voient également leurs effectifs croître. Les ouvriers qualifiés reculent quant à eux de 5,7 %, pénalisés par la situation du BTP.

Chiffres de juin 2015 par rapport à juin 2014

Les effectifs intérimaires sont en hausse (+1,6 %) au niveau national. L'emploi intérimaire progresse dans le commerce (+13,6 %), les transports (+4,1 %), les services (+3,7 %) et l’industrie (+0,7 %). En revanche, il enregistre une nouvelle baisse dans le BTP (-7,5 %).
Les effectifs intérimaires augmentent le plus fortement en Languedoc-Roussillon (+12,3 %) et en Franche-Comté (+7,4 %). La région Champagne-Ardenne enregistre le plus fort recul (-4,2 %). L'emploi intérimaire progresse chez les employés (+8,9 %), les cadres et professions intermédiaires (+4,7 %) et les ouvriers non qualifiés (+2,1 %). En revanche, il est en baisse chez les ouvriers qualifiés (-2,5 %). L'emploi intérimaire progresse dans le commerce (+13,6 %), les transports (+4,1 %), les services (+3,7 %) et l’industrie (+0,7 %). En revanche, il enregistre une nouvelle baisse dans le BTP (-7,5 %).

Les chiffres en Île-de-France (juin 2015 par rapport à juin 2014)

En juin 2015, en termes d’effectifs, l’emploi intérimaire est en légère baisse de 0,1 % en Île-de-France. Toutes les qualifications sont en hausse à l’exception des ouvriers qualifiés. L’emploi intérimaire progresse chez les cadres et les professions intermédiaires (+6,5 %), les ouvriers non qualifiés (+3,3 %) et les employés (+1,5 %). En revanche, il recule chez les ouvriers qualifiés (-10,5 %). Les effectifs intérimaires enregistrent une hausse dans le commerce (+9,6 %) et les services (+1,6 %). A l’inverse, ils reculent dans les transports (-0,9 %), l’industrie (-2,5 %) et le BTP (-10,9 %).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?