AccueilVie des entreprisesInauguration du premier incubateur de la Green Tech verte

Inauguration du premier incubateur de la Green Tech verte

Ségolène Royal a inauguré dernièrement le premier incubateur de la “Green Tech verte”. La ministre de l'Environnement est allée à la rencontre de la cinquantaine de start-up de la transition écologique qui s'installent en Seine-et-Marne, à l'École nationale des ponts et chaussées (ENCP) dans la Cité Descartes de Champs-sur-Marne.
Inauguration du premier incubateur de la Green Tech verte
© Préfecture de Seine-et-Marne - Cet événement a été l'occasion d'échanger avec les nombreux entrepreneurs engagés pour la transition écologique.

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Six mois après le lancement de la “Green Tech verte”, Ségolène Royal a donné le coup d'envoi du premier incubateur du ministère de l'Environnement. Cet événement était l'occasion d'échanger avec les nombreux entrepreneurs engagés pour la transition écologique et de découvrir les innovations qui pourraient changer notre quotidien.

L'incubateur vert

Après une visite de l'incubateur, la ministre est allée à la rencontre des start-up présentes dans le hall de l'ENCP. Des success stories lui ont été présentées : celle de deux start-up de la Green Tech verte (Enéo, projet biodiversité et Chargemap, projet mobilité), et celle de l'application Sunrise pour gérer son agenda, cofondée par Pierre Valade.

Quatre experts de l'entrepreneuriat ont ensuite présenté l'offre de service de cet incubateur de la Green Tech verte, avant que Ségolène Royal ne prononce son discours et signe un contrat d'objectif et de performance de l'ENPC, ainsi que les conventions d'incubation des start-up.

Conçu pour faciliter la transition écologique et énergétique en tirant tout le potentiel d'innovation du numérique par l'émergence de nouveaux usages et service, l'incubateur du ministère de l'Environnement accélérera le développement de jeunes start-up par :

  • un accompagnement financier pour aider à la constitution de fonds propres grâce à la mobilisation du programme d'investissement d'avenir ;
  • un accompagnement général grâce à la mobilisation d'une batterie d'outils : coaching individualisé, speed dating avec des investisseurs et des grands groupes, une aide à l'utilisation de données… Une attention particulière sera portée sur les femmes entrepreneurs ;
  • un soutien du réseau scientifique et technique du ministère de l'Environnement.

À l'issue de ce déplacement, Ségolène Royal a signé les conventions d'intégration des 49 start-up dans l'incubateur Green Tech verte.

En chiffres

- Jusqu'à 150 000 euros par projet lauréat « initiatives Green Tech verte » ;

- 49 start-up peuvent rejoindre l'incubateur ;

- 205 m2 au sein de l'École nationale des ponts et chaussées ;

- 8 secteurs clés comme les énergies renouvelables ou encore l'économie circulaire ;

- Ouverture 7 jours sur 7 et 24 heures/24 ;

- 32 postes de travail ;

- Les start-up restent au sein de l'incubateur pour une durée de 6 mois à un an.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?