AccueilImmobilierImmobilier : la crise de confiance persiste

Immobilier : la crise de confiance persiste

La FNAIM, Orpi et Cafpi viennent de livrer leur note de conjoncture concernant les tendances du marché de l'immobilier ancien depuis le début de l'année 2013...
Immobilier : la crise de confiance persiste
Les locations immobilières

Immobilier Publié le ,

Le constat est édifiant : malgré une conjoncture favorable à l’investissement –baisse des prix de 3,6 % sur un an, taux des crédits « historiquement » bas–, les transactions sont à la peine. Pour les représentants des trois organisations, Jean-François Buet, Bernard Cadeau et Philippe Taboret, « Cette conjonction d'éléments favorables est rare et crée un environnement exceptionnel pour accéder à la propriété ou procéder à un investissement locatif. »
Selon une enquête Ifop, 38 % des accédants potentiels à la propriété persistent pourtant à estimer que "le moment n'est pas opportun". De leur côté, les vendeurs se montrent encore plus frileux : 62 % pensent, en effet, « que les conditions ne sont pas réunies pour finaliser une transaction », ce qui bride le marché.
Résultat : l’attentisme prévaut. Selon les prévisions de la FNAIM, d’Orpi et de Cafpi : « Cette année, il y aura 72 000 transactions de moins qu’en 2012. Pourtant, l’an dernier, un recul de 98 000 opérations avait déjà été enregistré. » En pourcentage, le recul devrait être de 10,2 % en 2013, faisant suite à une baisse de 12,2 % pour 2012.
Reste, pour ces professionnels, que l’inversion de tendance est désormais globalement actée. Les Français semblent à présent attendre quelques signaux forts du Gouvernement pour reprendre la confiance nécessaire à l’achat immobilier.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?