AccueilÎle-de-France : Un bilan 2016 positif pour les investissements étrangers

Île-de-France : Un bilan 2016 positif pour les investissements étrangers

Pour Paris Region Entreprises, l'agence francilienne d'attractivité et de promotion internationale, l'Île-de-France a attiré 359 investissements étrangers soit 15 % de plus qu'en 2015.
La Défense, le premier quartier d'affaires européen par l'étendue de son parc de bureaux.
© wikimedia commons - La Défense, le premier quartier d'affaires européen par l'étendue de son parc de bureaux.

Publié le ,

Paris Région Entreprises estime que les emplois créés diminuent légèrement, passant de 7 182 à 6 635 et l'emploi moyen par investissement a baissé de 23 en 2015 à 18 en 2016. 70 % des projets choisissant l'Île-de-France sont des créations et 30 % des extensions, chiffres-clé témoignant de la satisfaction des investisseurs déjà installés. Ces investisseurs restent majoritairement européens avec 50 % des investissements étrangers provenant d'Europe, portés par une augmentation en provenance d'Allemagne (+35 %) et d'Italie (+24 %).

L'Amérique du Nord et l'Asie arrivent en 2e et 3e positions, représentant respectivement 26% et 18 % des investissements étrangers. Le Japon est le 1er pays asiatique, devant la Chine, à investir en Île-de-France, avec
des investissements qui ont augmenté d'un tiers entre 2015 et 2016.

Parmi les activités visées, trois secteurs se démarquent réellement : « Logiciels et prestations informatiques », « Conseil, ingénierie et services opérationnels aux entreprises » et « Textile, textile industriel, habillement et accessoires », sous l'aspect distribution. Ces secteurs représentent à eux trois 45 % des investissements étrangers en 2016.

L'attractivité au cœur des priorités de la région

Afin d'amplifier la dynamique déjà engagée, l'agence d'attractivité et la région engagent une vaste opération stratégique atour du label « Paris Région ».

« Nous sommes dans une compétition où la marque joue un rôle crucial. Or nous constatons un écart entre la réalité de l'activité économique en région Île-de-France et l'image renvoyée chez les décideurs économiques étrangers », précise Robin Rivaton, directeur général de Paris Région Entreprises. La région francilienne souffre toujours d'une image délétère en matière commerciale, les investisseurs étrangers lui préférant régulièrement la métropole londonienne. Suite au Brexit, les cartes semblent rebattues entre les métropoles européennes, notamment entre Francfort et Paris, qui tentent chacune de profiter du temporaire affaiblissement britannique.

Dans cette optique, l'Île-de-France a lancé deux campagnes de publicité, à Londres, aux États-Unis et en Asie, pour promouvoir la marque Paris Région auprès des acteurs économiques étrangers. L'objectif premier de ces campagnes est de mettre un terme définitif aux idées reçues. Selon l'agence, l'Île-de-France est la région la moins coûteuse pour un investisseur parmi les vingt plus grandes métropoles mondiales, dont Londres, New York et Hong Kong.

Ce faible coût s'explique en particulier par un parc immobilier plus vaste et à meilleur prix que la majorité des métropoles mondiales. La région jouit par ailleurs d'une concentration significative de savoir-faire et de pôles d'innovation, combinée à un excellent réseau de transport et de logistique.

L'année 2017 a démarré par de nombreuses opérations de promotion, notamment un roadshow mené par Valérie Pécresse et Gérard Mestrallet, président de l'association Paris Europlace, le 6 février à Londres.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?