AccueilActualitéÎle-de-France : 2,6 millions d'euros pour former les chômeurs au numérique

Île-de-France : 2,6 millions d'euros pour former les chômeurs au numérique

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé le financement à hauteur de 2,6 millions d'euros d'une vingtaine de projets alliant numérique et formation professionnelle, dont la création d'une école de pilotage de drones.
Île-de-France : 2,6 millions d'euros pour former les chômeurs au numérique
© DR - 700 000 personnes sont demandeuses d'emploi en Île-de-France.

Actualité Publié le ,

Les dix-neuf lauréats de l'appel à projets « Le numérique au service de la formation professionnelle » se partageront 2,6 millions d'euros de subventions, « mais le coût total de ces projets s'élève à 5,6 millions d'euros », selon la présidente de la région. Valérie Pécresse a rappelé le « déficit de compétences numériques en Île-de-France, où 700 000 personnes sont demandeuses d'emploi. » Pour y remédier, la Région a subventionné les start-up, associations et universités porteuses d'un projet pour « former les chômeurs franciliens aux métiers du numérique ».

Elle a reçu 119 projets, seulement 19 ont été retenus. Il s'agit de former plusieurs milliers de chômeurs. Parmi les lauréats, plusieurs associations et des universités. Le premier projet d'école de pilotage de drones en France, Drones n Good, a ainsi reçu 152 000 euros de subventions. Son responsable, Léo le Naour, souhaite former 30 chômeurs en trois mois « au pilotage, à la maintenance et à l'acquisition data des drones d'observation » sur l'ancienne base aérienne de Brétigny-sur-Orge (Essonne). « Ils pourront ensuite rejoindre des grands groupes comme EDF, Vinci ou la SNCF », a-t-il prévu.

Face au foisonnement de propositions, Valérie Pécresse a affiché son souhait de voir naître « un Tripadvisor de la formation professionnelle . Une sorte d'évaluation en ligne pour avoir des retours sur la satisfaction des participants ». La région Île-de-France, où l'économie numérique emploie déjà un demi-million d'actifs, a voté en juin plusieurs mesures pour devenir une « smart Région », afin de développer le numérique, l'open-data, les espaces de travail collaboratifs et le télétravail.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?