AccueilEntrepriseVie des entreprisesHotline « Solidarité entreprises Covid » : l'hôtellerie-restauration toujours plus tourmentée

Hotline « Solidarité entreprises Covid » : l'hôtellerie-restauration toujours plus tourmentée

Selon le baromètre du CNAJMJ, qui reflète la vie des entreprises par l'analyse des appels re-çus sur sa hotline « Solidarité entreprises Covid », celles-ci s'interrogent davantage sur leurs conditions de financement, notamment dans le secteur de l'hôtellerie-restauration.
Hotline « Solidarité entreprises Covid » : l'hôtellerie-restauration toujours plus tourmentée
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Plus de six semaines après son lancement, le numéro vert gratuit 0800 942 564 mis en place par les administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires, spécialistes de la prévention et du traitement des difficultés des entreprises, avec le ministère des Finances et de l'Economie, a été sollicité par plus de 2 700 chefs d'entreprise.

Selon Conseil national des administrateurs judiciaires et des mandataires judiciaires (CNAJMJ), la répartition sectorielle des appels est de plus en plus diversifiée, avec en tête, celui de l'hôtellerie-restauration, alors que les sujets abordés se regroupent largement autour des problématiques de financent et de trésorerie.

La trésorerie, encore et toujours une source d'inquiétudes

Selon le baromètre, les sujets de financement au sens large pour faire face à la crise ou gérer la trésorerie représentent plus de la moitié des appels reçus sur la plateforme, le sujet n°1 de questionnement des appelants, soit 25 % des questions posées, étant relatif au Fonds de solidarité, suivi des questions portant sur les prêts bancaires ou garantis par l'Etat (PGE), pour 12 % des appels, et les reports d'échéances sociales, pour 9 %.

L'hôtellerie-restauration, près d'un quart des appels émis sur la hotline

Parmi tous les secteurs d'activité économique, concernés par la crise sanitaire actuelle et représentés parmi les appelants, celui de l'hôtellerie-restauration est davantage impacté et représente près d'un quart des appels reçus sur la hotline, en augmentation depuis le dernier baromètre. Viennent ensuite le secteur du commerce de détail, avec près de 15 % des appels et celui des services à la personne (santé, beauté et salons de coiffure), avec 9,5 % des appels reçus.

Des chiffres stables depuis le dernier baromètre hebdomadaire de la hotline.

Les TPE, très majoritaires en ligne

Selon le baromètre actualisé du CNAJMJ, les TPE restent, comme en avril, 69 % des entreprises qui contactent la hotline, contre 15 % de PME et d'auto-entrepreneurs et 1 % d'ETI. A noter que l'origine régionale des entreprises est conforme à la taille des bassins d'emploi, avec, en tête, l'Ile-de-France.

Parmi les entreprises appelantes, et de manière stable, 74 % ne sont pas concernées par une procédure collective, qu'il s'agisse de plan de sauvegarde ou de redressement judiciaire, mais les questions sur ce sujet ont augmenté de 5 %. Enfin, dans la continuité des deux dernières semaines, 26 % des entreprises appelantes sont en procédure collective.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?