AccueilEntrepriseVie des entreprisesHotline du CNAJMJ : quelles sont les principales inquiétudes des entreprises ?

Hotline du CNAJMJ : quelles sont les principales inquiétudes des entreprises ?

Le CNAJMJ dévoile les mesures gouvernementales les plus demandées par les chefs d'entreprises, dix jours après le lancement de la hotline Solidarité Entreprises Covid.
Hotline du CNAJMJ : quelles sont les principales inquiétudes des entreprises ?
@ DR

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Depuis maintenant 10 jours, plus de 1 500 chefs d'entreprise ont fait appel au numéro vert gratuit 0800 942 564 mis en place par les administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires, spécialistes de la prévention et du traitement des difficultés des entreprises, avec le Ministère des Finances et de l'Economie. Parmi eux, 98 % ont reçu une réponse de la part des 200 administrateurs et mandataires judiciaires bénévoles mobilisés sur toute la France.

Le Conseil national des administrateurs judiciaires et des mandataires judiciaires (CNAJMJ) dégager statistiquement les mesures gouvernementales les plus demandées par les chefs d'entreprise sur la hotline Solidarité Entreprises Covid.

Top 10 des questions les plus fréquentes

Le CNAJMJ a pu réaliser un classement des dix questions les plus fréquemment posées sur la hotline. La première concerne l'aide du fonds de solidarité. En effet, comme l'explique Christophe Basse, président du CNAJMJ, « les entreprises cherchent principalement des sources de financement pour faire face à la crise actuelle. L'aide de 1 500 euros du fonds de solidarité focalise beaucoup d'appels, probablement car elle concerne les indépendants, les micro-entreprises et nombre de TPE, catégories qui forment la majeure partie des appelants au N° Vert ».

Ensuite, de nombreuses demandes visent la mise en place du chômage partiel pour cause de réduction ou arrêt d'activité, avec des questions sur les critères d'éligibilité et les délais de paiement ainsi que des informations générales sur les aides du Gouvernement.

Sur cette hotline, les entreprises ont également sollicité des conseils sur les reports des échéances sociales, fiscales et bancaires, sur les emprunts bancaires ainsi que, pour celles concernées, sur les échéances ou dividendes de leur plan de redressement, leur crainte étant que ce dernier fasse l'objet d'une résolution faute de règlement des échéances.

Enfin, les questions relatives aux difficultés de trésorerie reviennent très fréquemment.

Impact inégal selon les secteurs

Si tous les secteurs d'activité économique sont concernés par la crise sanitaire actuelle, certains sont plus impactés que d'autres. Ainsi, le secteur de l'hôtellerie-restauration, avec 20 % des appels reçus, et celui du commerce de détail, avec 18 % des appels reçus, sont les plus touchés. A contrario, les professions libérales et le secteur des agences de voyages et locations de vacances s'en sortent un peu mieux. Un écart qui n'a rien d'étonnant : « le secteur du tourisme est directement impacté des effets de la crise sanitaire, avec des annulations de réservation de l'ordre de 70 à 95 % d'après les professionnels appelants », commente Christophe Basse qui ajoute que les secteurs de la formation professionnelle et de l'événementiel souffrent aussi de nombreuses annulations de prestations.

Entreprises en procédure collective : une minorité d'appelantes

Selon les statistiques du CNAJMJ, 78 % des entreprises qui contactent la hotline ne sont pas concernées par une procédure collective. Toutefois, celles qui sont dans cette situation font face à des difficultés accrues, causées par leur fragilité antérieure à la crise. Elles doivent faire face aux échéances de leur plan de redressement ou réussir à maintenir leur situation. « Pour ce faire, elles demandent notamment des renseignements sur le fond de solidarité, l'étalement de charges ou la possibilité de contracter des prêts. », explique Christophe Basse.

Les chiffres communiqués par les greffes sont, pour le moment, rassurants puisqu'ils ne montrent pas d'augmentation des cas de procédures collectives, depuis le début du confinement et jusqu'au 1er avril 2020.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 23 septembre 2022

Journal du23 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?