Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Hôtellerie-restauration : le marché des contrats courts semble avoir survécu à la crise

le - - Entreprise - Vie des entreprises

Hôtellerie-restauration :  le marché des contrats courts semble avoir survécu à la  crise
@ DR

La réouverture progressive des bars, hôtels et restaurants annonce la reprise des recherches d'emploi en contrat court, prisés par les étudiants et les saisonniers en cette période estivale. Pour autant, la crise sanitaire a eu de fortes incidences dans ces secteurs et impacté le dérou-lement habituels des recrutements. Emilie Legoff, CEO de Troops, un logiciel de digitalisation RH, nous éclaire sur les possibilités de recrutements, selon les secteurs.

Affiches Parisiennes : Vous êtes la fondatrice d'une plateforme d'aide au recrutement, Troops, et vous avez récemment mis en place une version dédiée au secteur de l'hôtellerie, des cafés et de la restauration. Pouvez-vous nous en parler ?

Emilie Legoff : Nous avons créé la plateforme Troops qui permet aux intérimaires de postuler en ligne, directement sur smartphone, et aux clients de conclure rapidement leurs contrats courts. On a également créé un version à destination du secteur de l'hôtellerie-restauration, Duo.Troops, pour aider la mise en relation des candidats et des établissements qui recrutent depuis la fin du confinement. Cet outil permet aux restaurateurs de faire des contrats courts et toutes les démarches administratives associées en quelques secondes, comme les déclarations d'embauche ou les relevés d'heures.

De manière exceptionnelle, nous faisons du recrutement sur la plateforme, pour aider les groupes d'intérim afin qu'ils recrutent plus rapidement. En effet, en général, pour la saison d'été, les recrutements débutent en mars, voire en février, pour se clôturer au mois d'avril. De fait, là tout a été suspendu et c'est maintenant que tout va se jouer. C'est maintenant, sur le mois de juin, qu'il va falloir postuler.

A. - P. Quel est l'état actuel du marché dans le secteur HCR ?

E. L. : Le redémarrage se fait doucement car tous les restaurants ne sont pas encore ouverts et pas tous en pleine capacité, donc les besoins sont moins importants. Par ailleurs, beaucoup de professionnels sont encore dans l'attente de l'état du tourisme, ils attendent de voir si les Français vont voyager, si des étrangers vont venir en France ou encore si certains auront peur de partir en vacances etc.

Selon les contacts que j'ai eu avec certains groupes hôteliers, les réservations reprennent doucement donc, a priori, la saison sera bonne. Mais, en tout cas, ils attendent encore et vont observer comment se passe le mois de juin avant de se lancer dans la pleine phase de recrutements pour la saison estivale, début juillet.

A. - P. : Quels sont les conseils à donner aux étudiants et saisonniers qui candidatent ou vont candidater à des contrat courts ?

E.L. : Ce qui est important pour être recruté, au delà des différents types de postes, c'est d'avoir un profil hyper complet. En effet, les recruteurs n'auront pas le temps d'examiner attentivement tous les profils avant de se décider, comme ils peuvent le faire quand ils recrutent en basse saison. Là, les recrutements se feront davantage dans l'urgence. Par exemple, ils ne prendront pas le temps de vérifier certaines informations, comme se renseigner sur le candidat auprès de ses anciens employeurs. Ils iront donc plus facilement vers des profils bien remplis, complets, pour ne pas perdre de temps, d'autant plus que la saison aura déjà commencé.

Sur notre plateforme Duo.Troops, nous permettons justement aux candidats de fournir un maximum d'informations sur leur profil. Par exemple, nous avons mis en place un système de présentation par vidéo, dans laquelle le candidat répond aux questions types qu'un employeur est susceptible de lui poser à un entretien d'embauche : « pourquoi postulez-vous à ce poste », « quelle a été votre meilleure expérience » etc.

Cela permet d'avoir un pré-entretien qui donne aux recruteurs une première vision du candidat.

Par ailleurs, la plateforme donne la possibilité à ce dernier d'inscrire des références, s'il le souhaite, et de donner le contact de ses anciens employeurs, qui recevront un mail leur permettant de mettre en avant l'une ou l'autre des compétences du candidat, ce dernier ayant toujours la main sur la publication finale.

Ce sont des option supplémentaires qui seront très utilisées par les recruteurs donc il ne faut pas hésiter à les utiliser et à donner le plus d'informations possibles sur son profil et ses expériences. Ce sont ces candidats qui seront priorisés face à des profils incomplets.

Autre conseil, postuler même en l'absence d'offres, aller au devant des offres qui seront disponibles très rapidement, pour la plupart des professionnels à partir de mi-juin, pour un démarrage début juillet. Également, être le plus large possible dans sa recherche d'emploi et être disponible pour des postes de différents secteurs, pour augmenter ses chances. Être un peu moins exigeant, aussi, et s'ouvrir à d'autres postes.

A. - P. : Quelles sont les prévisions de recrutement en contrats courts pour les semaines à venir ?

E. L. : Les saisons précédentes, en moyenne, les contrats courts représentaient 400 000 postes. Ce sera peut-être moins cette année mais je reste optimiste, je pense que presque autant seront ouverts. Ça pourra même être un peu plus si les tous les Français veulent prendre des vacances et rattraper la période de confinement. Il y aura peut-être encore plus de demandes, notamment du fait de la réouverture des frontières européennes, et peut-être plus de touristes étrangers que prévu.

A ce titre, une différence est à noter avec les années précédentes, dans l'hôtellerie-restauration. La recherche de profils anglophones et l'exigence de la maitrise de l'anglais seront moindres, en raison de la baisse attendue du nombre de touristes étrangers, surtout venant d'Europe du Nord.

S'agissant des prévisions par secteurs, la restauration, qui est tenue de respecter des distances d'un mètre entre les tables, ce qui diminue les capacités d'accueil, aura sûrement un peu moins de besoins. A l'inverse, dans l'hôtellerie, des mesures sanitaires sont prises sans empêcher l'activité de reprendre pleinement. Dans ce secteur, la saison 2020 devrait être identique aux saisons précédentes.

Un secteur véritablement en tension est celui de la logistique, que ce soit dans le e-commerce, dans la grande distribution, dans les restaurants etc. Il faut se positionner très vite pour avoir un emploi dans ce secteur.

A. - P. : Les professionnels ont-ils déjà une idée de leur capacité de recrutement ou celle-ci est-elle susceptible d'évoluer au cours de l'été ?

E. L. : Tous les interlocuteurs que j'ai pu avoir sur ce sujet se disent dans l'attente de voir comment la saison va démarrer. Contrairement aux années précédentes, ils n'ont pas de visibilité sur l'évolution de leur activité et de ce fait, il est probable que les offres d'emploi soient diffusées au fil de l'eau. Ils ne recruteront que les personnes dont ils ont besoin, et sûrement par à coups, en fonction des réservations et également en fonction de la météo, qui influe sur le flux de touristes.

Il est donc très important de rester au fait du marché et d'être très réactif car les premiers répondants seront les premiers à avoir une chance d'être recrutés.

Ce sont globalement des prévisions optimistes, les saisonniers auront cette année encore, et ce malgré les conséquences de la crise, possibilité de décrocher un contrat court.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer