AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisHauts-de-Seine : vote du budget 2014

Hauts-de-Seine : vote du budget 2014

L'Assemblée départementale des Hauts-de-Seine réunie autour de Patrick Devedjian, a voté son Budget primitif pour l'année 2014. La solidarité et l'investissement restent les priorités du Conseil général malgré le contexte économique.
Hauts-de-Seine : vote du budget 2014
Conseil général des Hauts-de-Seine

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Si la Loi de Finances Initiale pour 2014 n’est pas encore promulguée, elle aura des conséquences budgétaires lourdes pour le Département, avec des réductions importantes des recettes et une forte augmentation des péréquations « avec la création d’un fonds de solidarité des Départements d’Ile-de-France doté de 60 M€ et la mise en place d’un nouveau prélèvement sur les droits de mutation perçus par les Départements » souligne Patrick Devedjian.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Département continue de consacrer l’essentiel de ses crédits aux dispositifs de solidarité, destinés à lutter contre les effets de la crise sur les populations, ainsi qu’à de nouveaux investissements, porteurs d’emplois et de croissance.

Le président du Conseil général axe la politique budgétaire du Département en 2014 sur une politique d’investissement volontariste : plus de 500 millions d’euros sont dédiés à l’investissement, porteur d’emplois et de croissance. Il s’agit pour le Conseil général de soutenir le développement des Hauts-de-Seine par des aménagements structurants répondant à la fois aux besoins des entreprises et des Alto-séquanais. Cent-six millions d’euros sont dédiés aux infrastructures de transports et routières, 16,98 millions d’euros pour l’aide à la création et à la réhabilitation de logements sociaux-logements étudiants sont inscrits au Budget 2014. L’intervention départementale sur les sites ANRU s’élève à hauteur de 20,19 millions d’euros, au titre du logement, et à hauteur de 19,47 millions d’euros, pour les aménagements urbains.

Quatre-vingt-neuf millions d’euros sont consacrés aux travaux dans les collèges.

Afin de préserver et d’améliorer une fois de plus le cadre de vie des Alto-séquanais, 12,5 millions d’euros sont également consacrés à la préservation et à l’aménagement des parcs, jardins et promenades départementaux (7 830 ha d’espaces verts). Plus de 700 millions d’euros sont dédiés à la solidarité

Les crédits destinés au financement des actions sociales, première responsabilité départementale, sont en hausse. Ils s’élèvent à plus de 700 millions d’euros en fonctionnement, (hors charges de personnel et frais de structures), soit une augmentation de 1,7 % par rapport à 2013.
Le soutien en faveur des personnes handicapées est renforcé (160 millions d’euros en 2014). 162 millions d’euros sont destinés aux aides en direction des personnes âgées, dont 61 millions d’euros pour le maintien à domicile. Le « Programme départemental d’insertion – Retour à l’emploi » (PDI – RE) s’élève à 165 millions d’euros en 2014. Cent cinquante-huit millions d’euros sont dédiés à l’Aide sociale à l’enfance à domicile, en famille d’accueil ou en établissement. Le budget en faveur de la Protection maternelle et infantile et de la petite enfance s’élève à 61 millions d’euros (contre 57 millions d’euros en 2013)

Enfin, La dotation budgétaire garantissant un fonctionnement optimal des collèges s’élève à 39,5 millions d’euros (hors charges de personnel). L’enveloppe permettant de mettre en œuvre des actions dans le domaine de la jeunesse et du sport est de 25 millions d’euros. Avec un budget de fonctionnement de 15,8 millions d’euros, le département des Hauts-de-Seine continuera de mener en 2014 une politique culturelle « ambitieuse et attractive », selon Patrick Devedjian.

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?