AccueilEntrepriseVie des entreprisesHausse du chiffre d'affaires de LDC

Hausse du chiffre d'affaires de LDC

EntrepriseVie des entreprises Publié le ,

Le chiffre d'affaires du Groupe LDC, spécialisé dans la volaille, à l'issue du premier trimestre de l'exercice 2012-2013, s'établit à 692,4 millions d'euros contre 687,2 millions d'euros lors des trois premiers mois de l'exercice précédent, soit une légère progression de 0,8 % entre les deux exercices. à périmètre identique et après retraitement du changement de date de clôture de l'activité Traiteur, l'activité progresse de 2,1 % pour des volumes en hausse de 1,3 %. Hors amont, l'activité Volaille au premier trimestre est en progression de 2 % à 469,3 millions d'euros. Les tonnages commercialisés ressortent en hausse de 1,9 %. Ces évolutions s'inscrivent dans un contexte de hausse des matières premières. «Dans ce cadre, des négociations avec les clients ont été engagées afin d'obtenir les revalorisations tarifaires nécessaires au maintien de l'équilibre de la filière», précise la direction du groupe créé en 1970 et situé dans la Sarthe. A l'international, le chiffre d'affaires affiche une progression de 10,4 % à 45 millions d'euros (+11,2 % à périmètre identique). Les tonnages commercialisés diminuent de 6,4 %. Le management de LDC explique ce repli de l'activité par la cession, à la date du 1er juillet 2011, de l'activité «produits crus» dans le cadre du partenariat avec la coopérative espagnole Alimentación Natural. Ainsi en Espagne, les activités volailles entières et découpes crues ne sont désormais plus comptabilisées par le groupe. Concernant le pôle Traiteur, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2012-2013 s'établit à 121,7 millions d'euros contre 130,9 millions d'euros sur la même période de l'exercice 2012. En termes de perspectives, le groupe LDC a indiqué qu'il tentera d'accompagner la consolidation d'un secteur avicole déstabilisé par les difficultés d'un intervenant majeur en la personne du producteur Doux, basé en Bretagne. «Cette consolidation devrait permettre d'améliorer la compétitivité de la filière avicole française», souligne la direction de LDC.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?