AccueilImmobilierHausse de la TVA : le bâtiment pronostique une perte de 20 000 emplois

Hausse de la TVA : le bâtiment pronostique une perte de 20 000 emplois

Le relèvement du taux intermédiaire de TVA de 7 % à 10 % en 2014 va entraîner la perte d'environ 20 000 emplois dans le bâtiment, affirment les fédérations professionnelles du secteur.

Immobilier Publié le ,

"Cette hausse pour les travaux d'entretien et de rénovation de logements est contraire à tous les engagements pris depuis des mois par le gouvernement et le président de la République, qui a même formellement démenti, le 19 octobre dernier, toute hypothèse de hausse de la TVA dans le bâtiment", a dénoncé la Fédération française du bâtiment (FFB). Pour la FFB, "cette hausse aura des effets catastrophiques sur l'activité et sur l'emploi, provoquant inévitablement un retour massif du travail au noir". "Elle marquera la fin des engagements en faveur de la rénovation énergétique de 500 000 logements par an", a affirmé la fédération présidée par Didier Ridoret. Aussi, la FFB "demande-t-elle avec fermeté que le nouveau taux réduit de 5 % s'applique aux travaux sur le logement, au lieu du taux de 10 %".

L'Union sociale pour l'habitat, qui représente les HLM, craint "un handicap supplémentaire pour atteindre l'objectif de production de 150 000 nouveaux logements sociaux par an voulu par le gouvernement". "Les clients vont se tourner vers les auto-entrepreneurs qui n'ont pas les mêmes charges que nous et qui ont une TVA à 0 %", a déploré Patrick Liébus, le président de la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?