AccueilActualitéHandicap : les épreuves d'examen et concours pour les candidats sont aménagés

Handicap : les épreuves d'examen et concours pour les candidats sont aménagés

Par une circulaire du 8 décembre 2020, adressée par les services de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle à leurs administrations, la procédure d'aménagement des épreuves d'examen et concours, pour les candidats en situation de handicap, est désormais simplifiée et harmonisée.
Handicap : les épreuves d'examen et concours pour les candidats sont aménagés
© Adobe Stock

Actualité Publié le ,

Cette réforme sera applicable pour l'année scolaire 2020/2021, pour les prochaines sessions d'examens ou de concours organisés par le ministère chargé de l'Education nationale et du brevet de technicien supérieur (BTS), du diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et du diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG).

Pour Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, « cette mesure s'inscrit dans une politique globale d'accompagnement de tous les élèves au sein de l'Ecole. De l'entrée en école maternelle au passage des examens, l'élève en situation de handicap est accueilli et ses besoins sont pris en compte, avec une amélioration constante de notre grand service public de l'Ecole inclusive. ». « Cette circulaire simplifiera l'accompagnement de ces étudiants et garantit un traitement équitable pour tous. », précise Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. « Cette volonté de simplification et de cohérence s'inscrit dans l'ambition du Gouvernement de scolariser tous les enfants de la République, quels que soient leurs besoins. Les travaux menés conjointement avec Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal visent à améliorer l'accompagnement de chaque élève vers la réussite, en tenant compte de son handicap. », ajoute Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées.

Triple objectif

L'évolution des aménagements prévue vise trois objectifs. Le premier consiste à améliorer la cohérence entre les aides et aménagements accordés lors du passage des épreuves avec ceux dont dispose l'élève au cours de sa scolarité, et ce dans son intérêt, afin de ne pas l'exposer à des conditions de composition qui ne lui seraient pas familières,

Le deuxième vise à renforcer l'équité territoriale, en utilisant les formulaires nationaux de demande harmonisés en fonction de l'examen ou du concours présenté.

Enfin, la réforme compte poursuivre la simplification des procédures, en prévoyant que l'avis du médecin désigné par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ne soit rendu qu'une seule fois pour les élèves bénéficiant d'un projet personnalisé de scolarisation (PPS), d'un projet d'accueil individualisé (PAI) ou d'un plan d'accompagnement personnalisé (PAP) au titre de troubles du neuro-développement, sauf lorsque des raisons particulières conduisent à demander d'autres aménagements que ceux déjà acquis.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 juin 2022

Journal du24 juin 2022

Journal du 17 juin 2022

Journal du17 juin 2022

Journal du 10 juin 2022

Journal du10 juin 2022

Journal du 03 juin 2022

Journal du03 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?