AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisHalloween : stations de métros abandonnées et fausses façades de Paris

Halloween : stations de métros abandonnées et fausses façades de Paris

Halloween est l’occasion de découvrir les nombreuses fausses façades et les anciennes stations de métro abandonnées de Paris. Ces lieux sont souvent méconnus du grand public et pourtant, ils sont à la fois fascinants et inquiétants.
Un tunnel d'une station de métro désaffectée, visible lors de la Journée Européenne du Patrimoine à Paris.
© Adobe stock - Un tunnel d'une station de métro désaffectée, visible lors de la Journée Européenne du Patrimoine à Paris.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

Chaque année, Halloween est l’occasion de visiter les lieux les plus hantés de la capitale. Parmi les endroits les plus envoûtants, on retrouve les fausses façades des immeubles, ou encore les anciennes stations de métro abandonnées de Paris.

Les fausses façades de Paris

Douze façades d'immeubles haussmanniens parisiens ne cachent pas d’habitations, mais des ventilations, des centres de traitement de données, ou encore des transformateurs. Les fenêtres aveugles sont affublées de vitres opaques. Poignées de porte, interphones ou digicode y sont absents et les accès, murés, marqués par des panneaux « Interdiction de stationner » frappés de la mention « RATP accès pompier ».

Sept immeubles appartiennent à la RATP et servent de puits de ventilation géants pour les RER et le métro. Trois autres cachent des transformateurs EDF, tandis qu’un faux bâtiment cache un centre de traitement de données informatique. Et un dernier est une installation artistique.

  • La RATP

    • 145 rue La Fayette (10ème) : le mur d'origine dissimule la bouche d’aération du tunnel de la ligne B du RER.
    • 29 rue Quincampoix (4ème) : la façade masque une cheminée de ventilation de la voirie souterraine des Halles.
    • 3 rue de l’Aqueduc (10ème) : l'immeuble est occupé à partir du second étage. Du rez-de-chaussée, la façade est un trompe-l'œil qui cache une bouche de ventilation.
    • Le 44 rue d’Aboukir (2ème), 174 rue du Faubourg-Saint-Denis et 54 rue des Petites Écuries (10ème), 141 boulevard Diderot (12ème) : la façade cache un puit de ventilation qui permet d’évacuer et de renouveler l’air des réseaux souterrains.
  • EDF

    • 53 rue des Archives (3ème) : la façade cache un transformateur EDF.
    • 14 rue Duvergier (19ème).
    • 27 rue Bergère (9ème).
  • Centre de traitement de données informatique

    • 78 rue La Condamine (17ème).
  • Installation artistique

    • 1 bis rue Chapon (3ème) : une installation d'art urbain des artistes français Julien Berthier et Simon Boudvin réalisée en 2006.

Les stations de métros abandonnées

On compte 14 stations de métros abandonnées ou fermées, inaccessibles au public et servant de lieux de tournage. Quelles sont-elles ?

  • Les stations Haxo et Porte Molitor n'ont jamais été ouvertes au public

Situé dans le 19e arrondissement, sous le boulevard Sérurier, la station Haxo devait relier le métro Place des fêtes (7bis et 11) jusqu'à Porte des Lilas. Sa construction a été abandonnée dans les années 20.

La station Porte Molitor est un arrêt « fantôme », située dans le 16e arrondissement et devait desservir le Parc des Princes avec les lignes 9 et 10. Aujourd'hui, la voie sert de garage.

  • La station Porte des Lilas, star des tournages

En apparence, la station Porte des Lilas (entre les lignes 3bis et 7bis) est fermée au public depuis 1939, avec son carrelage blanc sur les murs, les panneaux pour accueillir les affiches publicitaires, le nom de la station en blanc sur un fond bleu foncé et des chaises en métal... L'arrêt sert principalement delieu de tournage, comme le film "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" (2001), le clip musical de Florent Pagny pour son titre "Châtelet-Les Halles" (2000) ou encore, la publicité de la maison Givenchy avec le parfum "L'interdit" (2018).

La station est exceptionnellement ouverte au public lors des Journées Européennes du Patrimoine, par la RATP.

  • Les autres stations de métros fermées en 1939

Les stations Champs-de-Mars (8ème), Croix-Rouge (6ème), Arsenal (4ème) et Saint-Martin (3ème) ont été fermées, car trop proches d'autres arrêts ou trop peu utilisées.

L'arrêt Croix-Rouge a été transformé en 1983 en plage par l’artiste Guy-Antoine Bonhomme. En 2007 et 2008, la station a accueilli une série de photos érotiques venant de la collection de la Bibliothèque nationale de France (BNF) que le public pouvait apercevoir comme un flash lorsque le métro de la ligne passait devant la station désaffectée sans ralentir entre les stations Sèvres-Babylone et Mabillon.

Champs-de-Mars sert à stocker des équipements techniques.

La station Saint-Martin fait office de quai d’accueil de jour pour l’Armée du Salut pour abriter les sans abris.

Arsenal qui apparaît dans le film de Bourvil "La grosse caisse" (1965) sert de local technique.

La station Martin Nadaud a fusionné avec Gambetta sur la ligne 3 et 3bis, elle partage aujourd'hui un couloir vers celle-ci.

Les stations de métros déplacées

La célèbre station Gare du Nord qui dessert les destinations internationales a été déplacée. À l'origine, l'arrêt se trouvait sur la boucle entre la ligne 5 et 7 sur le Boulevard Denain. À ce jour, les anciens couloirs et quais font parties du centre de formation des conducteurs de métro et des chefs de manœuvre.

L'ancienne station de la ligne 1, Porte Maillot est devenu un atelier de maintenance et se trouvait à une centaine de mètres à l'est de la station actuelle.

La courbe trop dangereuse des quais Victor Hugo est visible en se penchant un peu sur les quais de la ligne 2 de la nouvelle station.

En plein cœur de Paris se trouve la station de métro Les Halles, qui dessert de nombreuses lignes de métro (1, 4, 7, 11 et 14) et de RER (A, B et D). Elle se trouvait à l'époque de sa construction en 1908, sous l’allée André-Breton. Puis, lors de la construction du forum en 1977 qui abritent de nombreux commerces, un cinéma, une piscine et une médiathèque l'arrêt a été déplacé sous le jardin des Halles.

Bon plan

À l'occasion de la fête d'Halloween, la RATP prépare de nombreuses animations sur tout leur réseau pour surprendre les voyageurs.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?