Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Guerre ouverte contre le moustique tigre

le - - Actualité - Informations générales

Guerre ouverte contre le moustique tigre
© DR

Le département est classé en “niveau 1” du plan national anti-dissémination des virus de chikungunya, de la zika et du zika.

Ce niveau signifie que le moustique tigre – Aedes albopictus – est implanté et actif dans le département. Selon le Conseil départemental, « il peut, dans certaines conditions très particulières, être vecteur de ces virus, c'est pourquoi une surveillance renforcée est mise en place jusqu'au 30 novembre ».

Jusqu'à présent, aucun cas autochtone n'a pourtant été signalé dans les Hauts-de-Seine. L'arrêté préfectoral permet la mise en œuvre conjointe de mesures visant à prévenir les risques de prolifération, à détecter et suivre l'évolution du moustique, ainsi qu'à protéger les personnes, au sein d'une cellule coordonnée par le préfet des Hauts-de-Seine et réunissant le Département des Hauts-de-Seine, l'Agence régionale de santé Île-de-France (ARS), les services de la préfecture et l'Entente de lutte interdépartementale contre les zoonoses (Eliz).




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer