AccueilGratuité des transports en région : Qui paierait ?

Gratuité des transports en région : Qui paierait ?

La gratuité des transports publics en Ile-de-France est actuellement en débat. Le Medef Île-de-France se montre farouchement opposé à ce projet « qui révèle une forte incompatibilité avec la situation réelle des transports franciliens ».
Gratuité des transports en région : Qui paierait ?

Publié le ,

Pour le Medef Île-de-France, en effet, « les réseaux de transport en commun franciliens étant déjà arrivés à saturation, la gratuité dégraderait encore davantage les conditions de transports en termes de confort et de ponctualité et serait porteuse de risques pour les voyageurs et les installations. « La gratuité est porteuse d'une contradiction intrinsèque : la gratuité signifie plus de voyageurs, donc plus de coûts de fonctionnement et plus d'investissements, mais moins de ressources financières renvoyant à l'éternelle question du “Qui va payer ?”. Pour rappel, le fonctionnement des transports publics mobilise un budget annuel de presque 10 milliards d'euros dont 3 milliards sont payés par les voyageurs ».

Comme le pense le Medef Île-de-France, « le financement de cette mesure risque alors d'échoir aux entreprises franciliennes déjà fortement handicapées par de lourds prélèvements ». Il rappelle par ailleurs qu'au total, les employeurs assurent 51 % des recettes de fonctionnement des transports collectifs franciliens via le versement transport et le remboursement du pass Navigo, soit 4,8 milliards d'euros. L'imputation aux entreprises du financement manquant augmenterait considérablement cette charge dans un contexte où de nouvelles taxes sont en cours de préparation pour financer le Grand Paris Express. »

« C'est isoutenable pour les entreprises franciliennes », selon Eric Berger, président du Medef Ile-de-France,
« cela hypothèquerait leur compétitivité déjà déficiente».

Bref, la disparition de la recette voyageur « ne peut qu'aggraver l'impasse financière actuelle ». Ce constat conduit la Cour des comptes à réitérer la recommandation déjà exprimée en 2010 d'accroître la part du coût des transports financée par les voyageurs.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?