Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Grand Débat national à Evry-Courcouronnes

le - - Actualité - Région Île-de-France & Grand Paris

Grand Débat national à Evry-Courcouronnes
© DR

Le maire de Torcy à la rencontre du président de la République

Après les communes rurales, c'était au tour des maires d'Ile-de-France de se faire le relais des doléances des habitants des quartiers en politique de la ville. Emmanuel Macron, s'est rendu à Evry-Courcouronnes pour dialoguer avec des élus et des membres du monde associatif autour de cette thématique.

Guillaume Le Lay-Felzine, maire de Torcy depuis 2012, est venu exprimer ses inquiétudes et présenter ses propositions à l'occasion de cette consultation organisée dans le cadre du Grand Débat national : « Au-delà de la réunion spécifique sur les quartiers politique de la ville à laquelle j'ai participé, les thématiques du Grand Débat national concernent la France en général et plus directement le Gouvernement. Les questions relatives à la justice fiscale, le pouvoir d'achat et notamment celui des retraités, l'environnement, le fonctionnement de nos institutions dépassent de loin le cadre communal. Bien entendu, je suis à la disposition des citoyens qui le souhaiteraient, des associations locales et du député de la circonscription pour mettre à disposition les moyens logistiques et matériels nécessaires pour organiser une réunion ou un débat.

Pour permettre à chacun de s'exprimer, j'ai ouvert rapidement un cahier de doléances en mairie de Torcy. Il se remplit progressivement, avec un certain nombre d'administrés venus exprimer leurs difficultés et leurs demandes. Il n'y a pas de questions ou de revendications concernant l'échelon communal. A mon sens, cela témoigne d'un besoin de participation et d'écoute auquel le président de la République et le Gouvernement devront répondre. »

Le maire de Torcy, a pu interpeller Emmanuel Macron sur trois points : la suppression des contrats aidés, la politique de peuplement au niveau du parc de logement locatif social, mais aussi la réussite scolaire au sein de ces quartiers. L'édile revient sur cet échange et les différentes réponses du président et des ministres : « Je pense que sur la question des emplois aidés et de leur suppression, le président de la République doit se rendre compte qu'il y a eu des décisions brutales et trop pénalisantes pour les acteurs de terrain. Il est indispensable de trouver une solution pour les associations locales qui se démènent et qui rencontrent de graves difficultés aujourd'hui. Le président en a parlé, le ministre de la Ville aussi. Pour un certain nombre d'associations, notamment de petites associations de proximité, cette suppression a été une grosse erreur. Il faut que l'Etat trouve une solution pour leur permettre de fonctionner. Cela ne peut pas être les communes, par l'intermédiaire de subventions, de mise à disposition de locaux ou de moyens humains, qui peuvent y pallier. Nous faisons déjà le maximum. J'ai l'impression que sur ce point il y a une réflexion de la part du président. Je ne sais pas si elle se concrétisera après le grand débat... mais j'ai essayé de le sensibiliser sur le sujet ».

L'édile Torcéen revient également sur la réponse concernant la réussite scolaire : « Je ne pense pas que ce soit le dédoublement des classes de CP-CE1, même si c'est un bon dispositif, qui réglera tous les problèmes. Il y a une gestion purement comptable mise en œuvre par l'éducation nationale sur l'attribution des postes d'enseignants, et plus largement sur les moyens de fonctionnement dédiés aux écoles et collèges. Pourquoi une école, un collège qui, grâce à la mobilisation des équipes éducatives, font un travail fantastique au service de la réussite scolaire des élèves souvent issus de quartiers en difficulté sont privés des moyens nécessaires à leur bon fonctionnement dès que les résultats s'améliorent ? c'est injuste et inacceptable ! Il y a un réel risque de casser tout ce qui est mis en place, depuis de nombreuses années, avec les villes et les acteurs locaux. Cela génère beaucoup de frustration et de déception. »

Le Maire de Torcy s'est aussi montré particulièrement ferme sur la question de la politique de logement et de l'impérieuse nécessité à coordonner, villes et état, la question de la mixité sociale au cœur des quartiers politique de la ville. « Une très grande majorité des administrés qui y habitent souhaitent continuer à y vivre, à y voir grandir leur famille, à y habiter plus sereinement en profitant des travaux de rénovation urbaine, de l'implantation de nouveaux commerces et d'équipements et d'espaces publics rénovés et sécurisés. Aujourd'hui, cette opportunité leur est refusée par l'Etat, au travers des contingents préfectoraux, des Dalo, les bailleurs sociaux qui continuent à reloger des familles en difficulté venant d'autres territoires. Tous les jours, nous nous battons avec mon équipe municipale pour recréer de la mixité sociale au travers des programmes d'accession privés, qui se vendent très bien. Parallèlement, nous faisons en sorte que les bailleurs assument leurs responsabilités, entretiennent et réhabilitent leur patrimoine. Dans le même temps, nous n'avons aucune prise ni même aucune connaissance sur les attributions dans le parc social, en dehors du très limité contingent communal. »

A la fin de son intervention, le maire a proposé que l'Etat confie aux maires des villes qui comptent plus de 30 % de logements locatifs sociaux, en cohérence avec les conférences intercommunales, la responsabilité de l'attribution des logements dans le parc locatif social. « Cette demande légitime me semble d'ailleurs d'autant plus indispensable dans les quartiers inscrits dans le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). »




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer