AccueilDroitActualité du droitGo Entrepreneurs : Jérôme Gavaudan incite les entrepreneurs à consulter un avocat

Go Entrepreneurs : Jérôme Gavaudan incite les entrepreneurs à consulter un avocat

A l’occasion de Go entrepreneurs, le président du Conseil National des Barreaux (CNB) a eu un discours rassurant et incitatif afin de lever les doutes des entrepreneurs à aller voir un avocat malgré le besoin de conseils.
Jérôme Gavaudan et Fabrice Lundy
© AP - Jérôme Gavaudan et Fabrice Lundy

DroitActualité du droit Publié le , LILA DAOUI

Pour la deuxième année, le CNB est l’un des partenaires officiels de l’évènement, qui s'est déroulé les 6 et 7 avril derniers à La Défense Arena. Durant deux jours, les avocats sont venus à la rencontre des entrepreneurs, et de ceux désirant le devenir, pour leur offrir des solutions juridiques concrètes pour faciliter le développement de leur projet.

Sur la scène principale de Go entrepreneurs, Jérôme Gavaudan, interviewé par le chroniqueur radio Fabrice Lundy, est alors intervenu pour rappeler le rôle central des avocats dans leur aventure entrepreneuriale et appeler les entrepreneurs à ne pas rester seuls face à leurs difficultés et à ne pas craindre les questions juridiques. « Le droit doit rassurer et non pas faire peur », a-t-il affirmé.

Comme l’a rappelé le président du CNB, l’avocat est présent à tout moment de la création et de la vie de l’entreprise, pour écouter, accompagner et conseiller. Il a également un rôle important avec les partenaires de l’entrepreneur, comme le banquier et la relation avocat-banquier à tout stade s’est de plus en plus fluidifiée. L’avocat apporte à son client son expertise, sa déontologie, sa bienveillance ainsi que sa culture de la discrétion et du secret. C’est un réel partenaire de confiance, avec qui nouer des relations à court, à moyen ou à long terme.

Vous ne prendrez jamais de risques à discuter avec un avocat », a assuré Jérôme Gavaudan.

Un professionnel aux multiples casquettes

L’avocat n’est pas seulement un allié utile à la création ou à la cession de l’entreprise, il peut apporter des réponses juridiques aux questions d’organisation interne, de financement ou de développement. Plus globalement, il a un rôle préventif, de conseil, en appréciant et en évaluant les risques qu’encoure ou que peut dépasser l’entrepreneur, mais aussi curatif. Jérôme Gavaudan a insisté sur la facilité d’accès de l’avocat, sa position de confident mais aussi sa qualité d’ingénieur et d’acteur de l’économie puisqu’il est lui-même entrepreneur, au fait des problématiques de l’entrepreneuriat et ayant pu se poser les mêmes questions que son client. Il est donc un réel atout pour le chef d’entreprise. « Vous avez à faire à quelqu’un qui vous ressemble », a souligné le président du CNB.

Si les entrepreneurs peuvent aller voir l’un des 71 000 avocats exerçant partout en France, ils ont également la possibilité d’en consulter un via le site consultation.avocats.fr, ou bien de réaliser un autodiagnostic afin d’établir un score de risques sur l'état financier de leur entreprise et de savoir à quel point il leur est urgent de consulter un avocat.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 décembre 2022

Journal du02 décembre 2022

Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 11 novembre 2022

Journal du11 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?