Fermer la publicité
Journal d'information juridique et d'annonces légales

Geoffroy Didier en faveur d'une « offensive européenne contre la haine sur Internet »

le - - Actualité - Europe

Geoffroy Didier en faveur d'une « offensive européenne contre la haine sur Internet »
© DR

Le 20 octobre dernier, Geoffroy Didier, député au Parlement européen (LR-PPE) est intervenu en séance plénière du Parlement européen où il a énoncé trois propositions, des actions offensives qu'il suggère de mener au niveau européen afin de lutter contre la haine sur Internet.

Devant le Parlement européen, le 20 octobre dernier, le député Geoffroy Didier s'est exprimé sur l'assassinat, à Conflans-Sainte-Honorine (78) le 16 octobre, de l'enseignant Samuel Paty, dont il estime qu'il a été « tué pour n'avoir fait que son métier ». « Ce n'est pas seulement la France qui pleure, c'est le cœur de chaque individu épris de liberté qui saigne. Ce sont les valeurs qui fondent notre civilisation européenne qui ont été poignardées », a-t-il ajouté.

Ce crime a notamment été permis par la diffusion, par des individus, du nom et de l'adresse de l'enseignant sur les réseaux sociaux. « Un compte Facebook peut devenir une arme létale. Les GAFA ne peuvent plus regarder ailleurs et s'en laver les mains. », a déclaré Geoffroy Didier, qui, estimant que les GAFA peuvent être efficacement contraints d'agir à l'échelle européenne, a saisi la Commission européenne de trois mesures concrètes.

Trois actions pour lutter contre la haine sur les réseaux sociaux

Première mesure proposée par le député européen, que les réseaux sociaux recueillent, au moment de la création d'un compte, la copie de la carte d'identité de son titulaire. Selon ce dernier, « je crois à la possibilité d'utiliser des pseudonymes sur Internet mais il faut que la personne puisse être identifiable en cas de violation de la loi. Cette mesure soulagera la police et la justice qui ont énormément de mal à retrouver qui se cache derrière les adresses IP ».

Il propose également que chaque réseau social soit contraint d'afficher sur sa page d'accueil un lien direct vers les pré-plaintes en ligne lorsqu'elles existent, « pour créer une véritable capacité de riposte des victimes car beaucoup d'entre elles renoncent encore à exercer leurs droits ne sachant pas à qui s'adresser. ».

Enfin, Geoffroy Didier propose que soit créé un nouveau statut pour les réseaux sociaux, car, selon lui, « il est indécent que les GAFA s'exonèrent de toute responsabilité sous prétexte qu'ils ne font qu'héberger des contenus dont ils ne sont pas les auteurs ! ». L'objectif de ce nouveau statut est de permettre qu'une plateforme internet soit juridiquement considérée comme complice, en cas d'inertie ou de refus de coopérer. « Le temps des petites bougies et des grands discours est terminé. Ce que je propose, c'est une offensive européenne contre la haine sur Internet ! », a-t-il résumé, concluant : « Nous ne rendrons pas la vie à Samuel Paty mais l'action n'est plus une option, sinon nous disparaîtrons. ».




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Affiches Parisiennes Journal d'information juridique et d'annonces légales

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer